BIENVENUE sur mon livre d'
Or.

Merci de laissez vos impressions sur ce site dans ce livre d'Or:

Nom

e-mail

Laissez votre mail car si je retrouve des détails sur un parcours d’un régiment que vous cherchez ,je vous l’envoie ;         Cette adresse ne sera pas visible à la lecture du livre d’or pour éviter  les spams

URL

Commentaires

 

 

.

 

Lire le livre d'Or cliquez ici et lisez dessous

 

 

 

5511 messages

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>


24/02/2016 16:09

5361

Jean Christophe Gueguen http://gw2.geneanet.org/jchgueguen
Grâce à vous je retrouve les circonstances de la capture de Jean François Guéguen à la bataille de Rossignol. (matricule 2555 à Brest)
Je cherche maintenant son affectation en Indochine ou il est parti en 1917 avec le 9ème reg. d'infanterie coloniale.
Un grand merci

22/02/2016 16:24

5360

BELLEMERE EVELYNE
Bonjour,
tout d abord bravo pour toutes ces informations, c est très fourni.
Je vous ai trouvé par hasard en tapant le numéro de régiment de mon arrière grand-père (94 ième régiment) dont je sais qu'il est mort le 31 oct 1916 a sailly saillisel, sur le front, son corps n a jamais été retrouvé comme beaucoup d'ailleurs. J 'aimerais pouvoir lui rendre hommage avec mon père mais nous ne savons pas ou aller. Je dispose d'une ou deux photos de lui de cette époque avec un camarade et de son acte de décès de l'armée. Quelques écrits aussi, mais plutot des écrits à mon arrière grand-mere avant qu'ils ne se marient. Voila tout ce que je sais...c 'est à dire pas grand chose sur cette bataille. Si vous pouvez me conseiller un site, un ouvrage pour en savoir un peu plus ?
Merci en tout cas de m'avoir lu.
Bien à vous,
Evelyn Bellemere

22/02/2016 15:24

5359

SAJUS
Bonjour,
Très belles pages sur le conflit de la première guerre mondiale de mon coté je recherche des informations sur mon grand père Sajus Jean affecté debut 1914 au 18e RI puis au 1er groupe d'aviation de 1915 à 1917 ensuite au 3e groupe d'aviation de 1917 au 10/03/1919 participant à l'armée d'orient ou du LEVANT mais je ne trouve rien
Merci
Robert

22/02/2016 13:55

5358

Sylvie
Bonjour,

Très bon site, surtout super bien documenté et illustré et facile à utiliser.Votre travail est formidable.
Mon arrière grand père a fait parti du 33ème Régiment d'Infanterie Coloniale et est tombé comme beaucoup le 17 avril 1917 au Chemin des Dames.
Votre site m a permis de retrouver quelques traces de son parcours et de mieux comprendre l organisation de la vie des soldats dans les tranchées.
Il s'appelait Alexandre Eugène MEUNIER et sa date de naissance est en 1886 à saint Pierre de Fursac dans la Creuse.
Merci d'avance si vous trouvez quelques documents à son sujet.
Cordialement.

22/02/2016 09:14

5357

Bouts
Bonjour
Bravo pour cet énorme travail de mémoire qui servira à honorer ces hommes dont mon grand père Pierre Bouts qui est allé plusieurs fois à Verdun.
Recopier son journal . . . Quel travail !
J'ai scanné ma copie de ce journal avec une de mes cousines puis nous l'avons envoyé au musée de Verdun. Le recopier permet un accès direct extrêmement intéressant.
Emmanuel Bouts

Didier : Merci. Son carnet est publié ici : http://www.chtimiste.com/carnets/Bouts/Bouts.htm

21/02/2016 20:53

5356

croze georges
félicitations pour votre site . Tres interessant.
j ai pu retrouvé l historique du Mort homme ou mon grand père fut blessé le 09 /04/ 16.
merci de votre ouvrage .

21/02/2016 19:40

5355

JOUDRIER Philippe

Félicitations et merci pour la création de ce site et pour les travaux de recherche publiés, car pour nous petits fils de poilus et pour nos générations futures,le souvenir est intact et que pour ceux qui ce sont vaillamment battus pour la Patrie ne soient jamais oubliés.


Par ailleurs, je détiens les carnets de guerre et correspondance des Veuves qui étaient adressées à mon Grand-père. Chaque détails de leurs batailles journalières a été consignés ,avec tous ses camarades poilus dont certain cité dans la rubrique concernant le 236ème Régiment.

Merci pour tout et gloire et honneur à nos Poilus.


Cordialement,

Philippe JOUDRIER

20/02/2016 19:22

5354

CAZZOLA http://CAZZOLA
Bonjour,

Je cherche une photo de mon grand-oncle SIGAUD Auguste Marius décédé en 1978 dont j'ai le carnet militaire de la classe 1904. C'était un brave homme qui n'a jamais parlé de sa guerre avec personne tant il était discret et je me fait un devoir de faire revivre son histoire. j'ai également ses médailles / voici un résumé de son parcours :
04 Août 1914 - Mobilisé au 203° Régiment d’infanterie
27 Avril 1915 - Blessé à la tranchée de Calonne « Plaie médius droit par balle »
25 Septembre 1915 - Passé au 3° Régiment d’infanterie 5° compagnie – 2° classe
21 Mars 1916 - Blessé dans le secteur de Malancourt Vaucourt.
Médaille et inscription au Livre d’or des soldats de Verdun n° D6298
31 Mai 1917 – Blessé dans le secteur de Nieuport par éclat de torpille.
10 Juillet 1917 - Visite médicale à Lamballe « Plaie pénétrante de la cuisse gauche face postérieure par éclat de torpille » Evacué en congé de convalescence.
23 Juin 1917 - Cité à l’ordre n°292 du 3° Régiment d’infanterie « Très bon soldat signbaleur de compagnie, a été blessé en observant les lignes ennemies sous un violent bombardement. Déjà blessé un première fois aux Eparges » Croix de Guerre. Etoile de bronze.
20 Octobre 1917 - Passé à la 15° section de C.O.A
20 Novembre 1917 - Passé à la 8° section de C.O.A
11 Janvier 1918 - Affecté au parc à bétail des E.M.E du 8°G.A

19/02/2016 19:09

5353

pascaud http://claude
j'ai récupéré une photo sur la tombe de ma grand mére cette photo je ne sais pas qui est ce ce soldat appartenait au 39ri de rouen apparament je l'ai re connu sur la derniére photo du site correspondant au39 ri peut on mettre un nom sur ce soldat merci

15/02/2016 19:11

5352

nadjim
bjr.je cherche un livre militaire ou bien un décret de mon grand père paternel AGNANA Amer ben mohend né a kendira OUED MARSSA département Constantine Algérie.né 1891 age de 12ans engager volontaire a l’armée de France enceins combattent 14 18 et médailler de guerre .merci

14/02/2016 18:16

5351

jacques ROBIN
Donatien DESMAS,du 251e RI ( CF messages n° 5330 et 5343) a écrit pratiquement tous les jours à son épouse Marie, depuis fin Aout 1914 jusqu’ au 11 avril 1916, veille de sa mort au MORTHOMME
* Cette correspondance a donné lieu à l’établissement de règles que je vais tenter de résumer comme suit :
- Donatien écrit toujours au « crayon de bois», (quelquefois avec un crayon- couleur)
- Il écrit aussi bien en première ligne (lecture très difficile) qu’en 2eme ligne, ou à l’arrière (plus facile à lire)
- à la fois « petit paysan» (quelques «arpents» et vaches en Brière-44), il est aussi «ouvrier/chaudronnier » aux Forges de Trignac,ancêtre des Chantiers Navals de Saint Nazaire.
- il sait lire et écrire ; mais visiblement, avant sa mobilisation, il ne devait pas beaucoup ";tenir la plume». : d’ailleurs son style s’améliore au fil des mois !
- il donne des consignes à suivre par son épouse : écrire sur une double page en n’utilisant que 2 pages sur 4, les 2 restantes lui servant à répondre aussitôt
- dans une de ses lettres, il lui indique un code pour « contourner la censure » :
° repérer et relever les « mots» qu’il a soulignées au crayon de bois
° rencontrer les 3/4 membres de la famille proche avec qui il correspond de la même façon et rapprocher ces « mots soulignés";, dans un ordre indiqué.
- pourquoi on ne retrouve jamais les lettres des épouses des combattants des tranchées (mais peut-être y avait-il aussi des ";instructions oficielles ?): Donatien DESMAS répond lui-même (texte du 04/02/1915 – sic):

[….Il faudra rien me mettre sur tes lettres qui insulte les boches car j’aime les garder un peu dans mes poches et j’arriverait d’être pris prisonnier et que je penserais pas les jeters ce serait peut être pas bon
ce n’est pas que je pense être pris mais sa bien arriver à d’autres mais je ferait tout pour qu’il ne mette pas la main sur moi ces salopios là,
si tu veux les insulter mai moi cela sur un petit bout de papier je le déchirerait aussitôt après l’avoir lu…..]

- Il passe beaucoup de temps à calmer son épouse sur les raisons possibles des « silences » ou des « retards courrier », les épouses de soldats surveillant visiblement de très près les arrivées des nouvelles de tous les soldats connus dans les environs : pour elles plus de courrier = synonyme de malheur(souvent à juste raison)

- Ses principaux thèmes de discussion :
• la nourriture : beurre, chocolat, cochonnailles, tabacs
• les nouvelles de sa famille, des autres soldats de sa commune (44CROSSAC)
• la gestion des terres de la famille, des vaches
•un sujet d’ ";énervement"; de sa part : la ";rengaine"; de Marie, sa femme, qui voudrait que Donatien se débrouille pour se faire muter dans une usine d’armement, compte tenu de son métier de « chaudronnier aux Forges de Trignac"
Et lui de répéter que ce n’est pas la ",spécialité recherchée".etc etc

14/02/2016 16:58

5350

jean louis POUDRAS
félicitations pour votre travail .
Je retrouve le régiment de mon grand père 132e R.I
tué à l'ennemi le 25/04/1915 à le tranchée de Calonne .
je possède 1 photo et une correspondance
bien cordialement

jl poudras

09/02/2016 23:56

5349

arsaut
je viens de découvrir votre site , quelle merveille et je n'en suis qu'au début
venant de me mettre depuis peu à la généalogie je suis à la recherche de renseignements sur mon grand père et ses six frères qui participèrent à la grande guerre . 4 étaient appelés et les trois autres engagés volontaires depuis quelque temps avant la guerre
deux y laissèrent la vie et un troisième décéda des suites en 1925
je cherche aussi des renseignements sur les fratries pendant la guerre
à très bientôt , votre site est une pépite
cdt
Alain

09/02/2016 17:29

5348

jacques ROBIN
Dans mon message n°5331 ci-dessous, je vous ai présenté
- le 2eme classe(ou Caporal)Joseph, Marie MAHE, 69e RI de la 11e DI
- Mort pour la France à 22 ans, le 5 avril 1916 à HAUCOURT/cote 304
-Je viens de relire une partie du JMO de ce 69e RI, à la date du 5 avril 1916 ; le rédacteur ayant un réel talent d'écrivain, voici un bref passage passionnant de ce JMO
**************************************
SHDGR_GR_26_N_658/7-(page 19 visionneuse Mdh)

Extrait du JMO du 61e RI, à la journée du 5 avril 1916 à VERDUN, rive gauche (cote 304/HAUCOURT):

[- 5 avril 1916 :….
… A la suite de ces rudes combats, de nombreux actes d’héroïsme ont été signalés ; beaucoup resteront inconnus en raison de la disparition complète de certaines unités.
Le 5 avril, une poignée de braves de la 2(*?) compagnie ont prononcé une contre- attaque à HAUCOURT, la plupart n’étant armés que de débris de fusils, d’outils ou de pierres qu’ils lancèrent rageusement sur les Allemands qui les auraient tous massacrés.
Dans la même affaire, un mitrailleur, seul survivant de sa section, aurait tiré à bout portant et jusqu’à épuisement de ses munitions sur les Allemands qui l’entouraient et qui, dans leur fureur, l’attachèrent sur sa pièce et l’arrosèrent d’un liquide enflammé.
Le 69e RI, dans ces terribles journées, a perdu 37 officiers et 1390 hommes de troupe ; malgré son héroïque résistance, il a été en partie détruit, écrasé sous une avalanche d’acier ; mais il a la fierté de n’avoir pas abandonné un pouce de terrain.
- 6 avril 1916
;]

* p.s. : quelques pages avant, le Rédacteur de ce JMO fait part- entre autres- de ses observations sur
- les tirs des artilleries allemande et française(équipement, techniques des bombardements... rarement en faveur des Français!)
- la disposition des tranchées, l’importance des liaisons téléphoniques dans le réglage des duels d’artillerie .. etc - Mais qui était-il, SVP ?


09/02/2016 17:09

5347

BLANCHON Christian
Je vous adresse toutes mes félicitations sur le contenu de votre site, les informations apportées et les témoignages émouvants de ces soldats.
Le centenaire de la bataille de Verdun m'a fait rechercher des informations concernant mon Grand-Père, Célestin NOGUES soldat mitrailleur au 62e RI Tué à l'ennemi à Verdun à la Côte du Poivre le 22 avril 1916. Recrutement de Mont de Marsan (Landes)

Je vous remercie de vos informations éventuelles.

Cordialement

Christian BLANCHON

09/02/2016 12:47

5346

bernard andré http://andre
Bonjour

Ardennais,

je cherche des renseignements sur les regiments ayant cantonnés dans la foret des ardennes françaises.

Particulierement en secteur frontalier .

Je tenais a vous remerçier pour m'avoir permis d'obtenir quelques renseignements sur la "HARAZEE" lieu ou mon oncle jules BERNARD a perdu la vie au combat en 1915.

andre

06/02/2016 20:57

5345

Guivel
Je suis une petite fille de Donatien Desmas .Nous nous rendons en famille pour les 100 ans de son décès. Ce sera la 9 ème fois que je me rendrai à Chattancourt,j' y suis allée pour la première fois en 1950.Je ressens toujours la même émotion en me rendant sur la tombe de mon grand-père
Monique Guivel

06/02/2016 11:47

5344

ROBIN
et un essai pour faire revivre- 100 ans après-Donatien, Marie DESMAS

.... belles moustaches ....
(photo extraite de sa photo de mariage)

[img]http://i.imgur.com/aWkne6a.jpg[/img]

04/02/2016 13:28

5343

ROBIN Jacques
Bonjour à tous
je vois réapparaitre- sous le n° 5343- un message que j'avais publié il y a quelques semaines déjà sous le n° 5330 : je n'y suis strictement pour rien !!!
Peut-être que l'auteur du message n°5342 en est le responsable ?
Et je n'arrive pas à ouvrir les liens qu'il indique

Ceci dit ,j'avais aussi trouvé, dans le bouquin "VERDUN" de Jacques-Henri LEFEBRVE
-(édition du mémorial)
- à la page 207, ce passage qui- bien que non daté- fait certainement référence au même évènement dramatique de cette journée du 12 avril 1916 qui a vu la mort de l'arrière grand-père de mes enfants , avec, au même endroit celle aussi de 33 autres soldats du 251e RI!!! Voici ce passage :

[ VERDUN de Jacques- Henri LEFEBVRE

Page 207 : Quatrième partie : « L’Enfer de Verdun » – § III : « Quand les nerfs cèdent »

Les hommes surmontent cependant toutes ces détresses, et s’il arrive parfois que leurs nerfs ne puissent plus résister, c’est parce que l’épreuve du bombardement a été trop prolongée et s’est greffée sur trop de fatigues.
Voici l’exemple d’une de ces rares défaillances, magistralement conjurée d’ailleurs.
Le narrateur est le capitaine COLLEAU, du 251e R.I. :
« Le 5ème bataillon du 251e R.I. a été envoyé au secours des chasseurs.
Pendant la nuit mal orienté, il commence à creuser une tranchée sur les pentes en avant de CHATTANCOURT de sorte qu’il se trouve, le jour venu, en pleine vue des Allemands de la rive droite et soumis à un bombardement intense.
Eclats d’obus et éclats de silex tuent et blessent un grand nombre d’hommes.
Les blessés doivent quitter les lignes et se retirer à travers le bled et, comme ils sont très nombreux, ils donnent l’impression d’hommes qui se replient pour ne pas combattre.
Le colonel commandant la brigade mande à son P.C. à CHATTANCOURT, le sous-lieutenant VEBER, et lui donne l’ordre de rendre, avec une section de mitrailleurs, une position de tirs flanquant en arrière la ligne des tranchées , avec la mission d’ouvrir le feu si les hommes occupant cette ligne cherchent à se replier.
Le sous-lieutenant VEBER, jeune officier de grande valeur morale et qui a donné maintes fois au feu des preuves de son courage, met ses pièces en batterie, mais, de sa personne, il se porte au devant des hommes qui quittent les lignes.
Il refoule vers l’avant les quelques blessés légers qui se trouvent parmi eux et dirige vers le poste de secours du ravin les nombreux grands blessés qui se traînent lamentablement sur le terrain. Grâce au sang-froid de VEBER , la section de mitrailleuses n’a pas à intervenir , et à l’égard du commandement supérieur, demeure sauf l’honneur du 251 e R.I. » ]


**** donc, entre le fameux " Colonel GAUCHER" et le petit "Lieutenant VEBER".. pour les descendants de Donatien, marie DESMAS et des 33 autres tués du 251e RI, y a vraiment pas photo

Me restent à trouver des traces et des écrits du Capitaine COLLEAU au 251e RI
(je viens de relire plusieurs bouquins sur VERDUN : je suis toujours aussi révolté
- face à l'artillerie allemande du double de celle des Français ...les corps des soldats français de l'Infanterie .
- et DOUAUMONT (388m d'altitude quand même ) désarmé parce qu'inutile" et tombé dès le 26 février(à J+5) !!!

A quoi pouvait rêver le 12 avril 1916 un gars de 32 ans, père d'une gamine de 16 mois ??

04/02/2016 12:32

5342

ROBIN Jacques
Bonjour à vous

Objet : le Morthomme, le 12 avril 1916

Merci pour ce site.
L'arrière-grand-père de mes enfants a été tué le 12 avril 1916 : Donatien Marie DESMAS
- exactement, selon la fiche manuscrite consultée :
" à Bois Caurettes/près Cumières ou Morthomme"(sic)
- tombe 928 du cimetière militaire de CHATTANCOURT
- il appartenait au 251e RI de la 69eme DI

Rien de spécial au JMO de son régiment
Mais ce passage incroyable dans ce doc officiel du JMO de la 69e DI
[ 12 avril 8 heures - Le colonel GAUCHER, Cdt la Brigade A, rend compte que des hommes des compagnies du 251e RI en 1ere ligne, soumises à un bombardement excessivement violent, ont reflué en assez grande quantité.
Il donne l'ordre de mettre une mitrailleuse en batterie et de tirer sur les fuyards ...]... Sic
Il a laissé une petite fille de moins de 18 mois.. si bien que 100 ans après, une dizaine de ses descendants vont aller le voir ...

Question : "pouvons nous demander l'exhumation du corps de Donatien, pour savoir l'origine des balles qui l'ont tué le 12 avril 1916 ???

Jacques ROBIN


03/02/2016 00:24

5341

BRIGNONE
Bonsoir

Je vous remercie pour le travail immense accompli et qui m'a permis de suivre le régiment de mon grand oncle

Je n' ai pas trouvé dans les combats l'évocation de celui du Bois de la Vache dans la Somme près de Frise en février 2016
Le régiment de mon grand oncle le 22ème RIC y a été héroïque et en reprenant ce site stratégique aux allemands ,ce régiment a permis aux français et anglais
d"avoir une position dominant la vallée de la Somme avant la grande bataille

Si vous pouvez m'aider à retrouver le lieu de sépulture de ce soldat MAÏSSA François Joseph mort à ce combat le 9 février 1916 ,déces déclaré à Eclusier Vaux par son lieutenant
merci

Michèle Brignone

01/02/2016 22:05

5340

DOUCEY
Bravo , bravo et un grand merci MONSIEUR pour ce super site !!
Je vais pouvoir approfondir la vie de soldat de mon grand - père : Joseph Adolphe DOUCEY classe 1908 ...
Super magnifique!! Vous avez droit à une belle décoration, vous rendez un bel hommage à ces poilus , nos grands anciens qu avaient 20 ans durant cette guerre !
Je vous salue et merci du fond du coeur !
François DOUCEY de Verdun

30/01/2016 17:20

5339

Ophélie CRETU
Bonjour à vous je vous remercie pour ce beau site car en ce moment je suis entrain de réaliser des annotations sur 1 autre site. mais c'est vrai qu'il manque encore quelques endroits mais je ne vous en tiens pas rigueur.
Encore merci à vous pour ce très beau site et à bientôt.

30/01/2016 09:46

5338

GUILLEMONT
Bravo Je devine ce que ce site peut vous prendre comme temps ! C'est énorme ! Quelques unes de vos références pourraient me servir, si vous me le permettez, pour construire un book qui va accompagner la composition d'un CD uniquement musical sur la bataille de la Somme que je commence maintenant.
J'ai déjà composé un CD intitulé : LA GRANDE GUERRE LE CENTENAIRE accompagné pour chaque morceau d'une brève explication de l'événement et l'explication de la musique de chaque morceau.
J'ai offert ce CD à divers Association et bibliothèques ( Péronne, Doingt etc...).
Ces CD je ne les vends jamais, je les offre tout simplement.
Encore toutes mes félicitations pour votre énorme travail .
Bon week-end.
Michel GUILLEMONT

27/01/2016 22:30

5337

Gleizes
Félicitations pour cet excellent travail. Il représente de longues recherches et du temps pour mettre en page.
Bravo.
Bien cordialement.
Christian GLEIZES

24/01/2016 00:18

5336

Belondrade
Tout d abord , bravo pour ce site qui est une véritable mine de renseignements . Je suis à la recherche des deux frères de mon arrière grand mère , Albert et Émile Tujague, tous deux incorporés au 80e RI dès août 1914 . J'ai retrouvé leurs parcours militaire mais je n'arrêterai mes recherches que lorsque je pourrais enfin mettre un visage au dessus de leur nom . J'ai besoin de votre aide . D' avance merci . Valerie

23/01/2016 11:52

5335

BORDERIE ESTELLE http://borderie
Bonjour,
Je vous félicite pour votre magnifique site, je n'y connais rien et je commence juste à faire quelques recherches sur mes deux grands oncles mort pour la france en 1914.
Bravo pour vos explications sur l'organisation des armées, et pour toutes ces photos très touchantes.
Mes oncles se nomment :
BONNEFOND Louis, dont je pense avoir retrouvé la sépulture (n° 15 nécropole nationale Grande plaine de Walsch)
Né le 23/03/1892 à Saint Nexans 24520
Mort le 20/08/1914 à Vallerysthal
2ème classe 10ème bataillon de chasseurs à pied
n° 3278 ou 3271 (pb de lecture du chiffre) corps 1912
N° 767 au recrutement de Bergerac
Et
BONNEFOND Vergon Joseph, mort à Cologne de blessures de guerre dont je ne retrouve aucune trace (cependant je commence juste mes recherches ";à temps perdu";).
Né le 17/03/1889 à Saint Nexans 24520
Mort le 1/11/1914 à l'hopital de Cologne
Soldat 20ème RI n°05107 au corps 1909
N°818 au recrutement de Bergerac
Si toutefois il vous paraissait évident que je puisse trouver des information sur un site ou dans un endroit précis, et si vous en avez le temps, je vous serais reconnaissante de me le faire savoir... Je ne sais pas par ou commencer !

Merci et encore bravo !
E. BORDERIE

21/01/2016 10:07

5334

PARRON
Bonjour,
Je suis à la recherche de tous mes homonymes et votre site m'a évidemment intéressé. 2 choses:
1; j'ai fait moi-même un site (http://chronogenealogie.free.fr)et je vous demande la permission de donner le lien de votre site sur le mien
2; où pourrais-je avoir des renseignements sur la famille de Claude dans l'Ain?
En vous remerciant d'avance
bien cordialement
Didier Parron
4 chemin de la lande de rouquette
34480 Magalas
tel:
e-mail: d.parron---orange.fr

18/01/2016 11:43

5333

BRETEL
Remarquable !
Merci
Respect !
je m'intéresse plus particulièrement au suivi du soldat Joseph THEPAUT affecté le 04/09/1917 au 51 RI puis au 151 RI le 01/05/1918 puis passé au 52 RI le 14/06/1918.
Blessé le 22/07/1918 secteur ferme de Moscou.
Bien cordialement
René BRETEL

18/01/2016 10:33

5332

GUICHAR
Merci pour votre extraordinaire travail .
Je recherche dés informations sur :
le 5eme RAC 48eme division
Merci Madame Guichar

17/01/2016 13:57

5331

ROBIN Jacques
Haucourt, le 5 avril
Un autre membre de la famille de l'un de mes proches a été lui tué le 5 avril 1916 à HAUCOURT (un peu au Nord de la cote 304)
- un jeune de 22 ans : Joseph Marie MAHE
appartenant au 69e RI de la 11e DI
- je veins de lire le JMO de la 11e DI pour la journée des 5 et 6 avril 1916 : EPOUVANTABLE entre 18h45 et 21h : 3 compagnies de ce 69e RI pulvérisées vers les 21h, avec la chute de HAUCOURT
- grace à l'extrême amabilité du ";Service des Cimetières militaires";, nous pensons avoir localisé sa tombe à Esnes-en- Argonne (juste à côté de Haucourt) : sous réserve de confirmation, ce serait la tombe 2730 attribuée au soldat ";MAHE Marie";.
Nous irons le voir aussi début avril
Grand merci aux personnes du SCM -Jacques ROBIN

17/01/2016 13:37

5330

ROBIN Jacques
Bonjour à vous
Objet : le Morthomme, le 12 avril 1916
Merci pour ce site.
L'arrière-grand-père de mes enfants a été tué le 12 avril 1916 : Donatien Marie DESMAS
- exactement, selon la fiche manuscrite consultée :
"; à Bois Caurettes/près Cumières ou Morthomme";(sic)
- tombe 928 du cimetière militaire de CHATTANCOURT
- il appartenait au 251e RI de la 69eme DI
Rien de spécial au JMO de son régiment
Mais ce passage incroyable dans ce doc officiel du JMO de la 69e DI
[ 12 avril 8 heures - Le colonel GAUCHER, Cdt la Brigade A, rend compte que des hommes des compagnies du 251e RI en 1ere ligne, soumises à un bombardement excessivement violent, ont reflué en assez grande quantité.
Il donne l'ordre de mettre une mitrailleuse en batterie et de tirer sur les fuyards ...]... Sic
Il a laissé une petite fille de moins de 18 mois.. si bien que 100 ans après, une dizaine de ses descendants vont aller le voir ...
Question : ";pouvons nous demander l'exhumation du corps de Donatien, pour savoir l'origine des balles qui l'ont tué le 12 avril 1916 ???
Jacques ROBIN

14/01/2016 21:14

5329

bivolas
Très bien votre site,je ne trouve rien sur Ablaincourt ou mon grand oncle a été tué le 8 11 1916 il apartenait au 158ème R.I.Merci si vous avez quelques information .Cordialement J.F.

14/01/2016 18:17

5328

ANDREANI
Bonjour Monsieur

Toutes mes félicitations pour votre admirable travail,et un très grand MERCI de nous le faire partager.

Bravo pour votre historique du régiment de la Corse le 173e RI. Mon grand-père maternel de la classe 13 en faisait parti,il a été fait prisonnier en mai?1915 et est parti en captivité en Allemagne ou il a été interné au camp principal de soldats situé à
Wüerzburg en Bavière. Revenu de captivité.

Très reconnaissant et encore merci.
Jacques ANDREANI

13/01/2016 13:15

5327

Betty
Bonjour,
J'ai eu l'occasion de poster un commentaire sur votre livre d'Or il y a environ 3 ans et je reviens visiter ce magnifique site régulièrement depuis.
Voyager au fil de ces pages est toujours aussi captivant. Merci encore pour ce travail de mémoire plus que remarquable !
Ceci dit, je souhaite poser une question : l'un de mes arrière-grand-oncle était au 167ème RI classe 1913. Or, il est décédé de maladie en tant que détenu au camp de Sidi Safir (Oran) en septembre 1918.
Comment cela est-il possible ?
J'avais soumis cette interrogation sur le site du 167° R.I. mais je n'ai jamais eu de réponse ; peut-être que vous pourriez m'aider ?
Merci d'avance !
Très cordialement
bb

04/01/2016 12:07

5326

NENEZ Michel
Bonjour, je ne sais si je dois vous poser des questions sur la 1ère guerre mondiale ou bien sur le temps et l'organisation qu'il vous aura fallu pour nous offrir un tel travail Merci.
Je cherche plus de détail sur ce qui a pu se passer pendant cette période à Trosly loire dans l'aisne.
Cordialement
M. NENEZ

03/01/2016 14:55

5325

Bonnisseau Jean
Bonjour,
Depuis plusieurs mois je lis et relis les différents carnets de guerre que vous avez bien voulu mettre à la disposition de tous. Quel travail remarquable ! Mon grand-père faisait partie du 160ème RI d'infanterie et grâce à vos documents j'ai pu suivre son parcours et me rapprocher de lui. J'ai également lu le parcours du 160ème grâce au site "mémoire des hommes" que vous conseillez.
Merci encore pour votre engagement et croyez en ma plus haute considération.



29/12/2015 13:20

5324

Pozzo danielle
Bonjour,je m'appelle Danielle Pozzo (Peyrissat ) je sais que mon arrière grand père Aymard Peyrissat était sergent au 13 ème bataillon de chasseur à pied à Chambéry en 1902 ,vous avez des informations ? Merci de me contacté. Merci pour tout le travail que vous faite c'est génial et très intéressant

22/12/2015 18:03

5323

BEAURIN JL
Bonjour Monsieur,
je cherche des informations sur mon grand père disparu le 29 septembre 1914 à Villers Franqueux . Son régiment
le 239 RI son nom: Louis Marguery
avec mes remerciements, salutations

19/12/2015 11:47

5322

plauchud
Bonjour;
J' ai retrouvé le carnet de route de mon G.P; je l' ai lu et vu son périple dans cette effroyable tuerie. Et pour quel résultat à la sortie?...
Pour le moment, je me cantone à le retranscrire pour comprendre ses cheminements et pour compléter, j' ai découvert votre site fort bien fait. J' y ";pioche"; des compléments, des renseignements, car des termes employés dans le carnet font certainement allusion à un argot propre aux poilus et l' explication , la ";traduction"; se trouve surement dans vos pages.
Merci en tous cas pour votre immense travail de collecte et de classement.
A bientôt
Gérard

18/12/2015 11:50

5321

Lacour
j'etais a la recherche de mon arrière GP JOLY Narcisse qui était au 132e RI en 14 et je viens de trouver une photos de lui.
J'ai aussi un grand oncle Louis André THIERRY
25 Bataillon de chasseur
2ème classe N° de matricule 4399 classe 1915
Bureaux Recrutement 524 REIMS
Tué dans les tranchées de Calonnes Meuse
j'ai aussi un G oncle tué en 1915
Ce site est fabuleux

15/12/2015 00:31

5320

Riton93
Bonjour ,
Un excellent blog , un vrai régal d'information.
Merci

14/12/2015 15:51

5319

Mazoyer Marie
Bonjour,
je viens de découvrir avec beaucoup d' émotion les lettres des anciens combattants. Quel témoignage ";in-vivo"; de tous ces hommes pris dans dans l' enfer des tranchées. Certains écrits sont d' une beauté saisissante.
Je suis à la recherche d' un ancêtre mort durant cette guerre -frère de mon grand père- au nom de Paul Mazoyer né en Saône et loire au Creusot et dont je ne trouve trace nulle part.Je sais que ce sont de maigres renseignements mais je jette ma bouée à la mer !...
Merci et bravo pour tout ce travail effectué.
Cordialement
Marie

07/12/2015 22:05

5318

dupouy
Bonjour,
Je suis tombé sur votre site en faisant des recherches sur le 141eme régiment, 6 ème compagnie, après la découverte de documents chez ma grand mère. Agréablement surprise de découvrir le nom de mon arrière arrière grand père sur la liste des disparus, j'ai pu en apprendre un peu plus et j'en suis ravie car je dispose de très peu d'informations.
Vous avez l'air d'être très riche en informations (je n'ai pas encore pris le temps de regarder en détail le reste).

J'aimerais partager avec vous l'émotion que j'ai pu ressentir en découvrant les lettres suivantes qui m'ont menées sur la voie de la recherche :

Lettres de Etienne Lavigne, caporal au 141 ème régiment 6 ème compagnie SP no 64ENE adressées à Madame Madeleine LAMAISON à St Perdon (landes):
"; Jeudi 11 mai 1916
Ma chère dame,
Malgré l'état de tristesse qui, en ce moment dévore mon coeur, je me fais un devoir impérieux de vous faire parvenir ces quelques lignes qui hélas! Sont porteuses de mauvaises nouvelles :
Votre cher mari, qui par son zèle, son énergie, sa vaillance et sa tendresse avait conquis l'[...] de tout son entourage, vient de nous être enlevé par la fatalité des événements;et avec lui cinq autres de mon escouade ont subis le même sort.
Leur mort a été foudroyante c'est vous dire qu'ils n'ont pas beaucoup souffert ni les uns ni les autres. C'est déjà une petite consolation en pareille circonstance pour ceux qui se trouvent là à côté des victimes de la guerre.
Ne m'ayant pas été permis d'identifier nos chers disparus et de transporter leur corps à l'ambulance qui se charge de la sépulture, à cause de bombardements intenses qui faisait rage en ce moment, je crois utile de vous dire que les soins en ont été faits par les brancardiers divisionnaires qui sous peu fourniront l'état de leur travaux au bureau de la Compagnie; c'est alors que je vous ferai savoir l'endroit où repose votre cher époux, et vénèré confrère.
Pour l'instant je me bornerai à vous dire que j'unis mon coeur aux votre pour adresser à Dieu une fervente prière afin qu'il daigne accorder le repos à Celui et ceux qui nous étaient chers et en terminant chère dame je vous prie d'agréer mes sentiments respectueux et les voeux sincères de Condoléances.
Votre dévoué Etienne Lavigne caporal
PS ne pouvant réexpédier le colis contenant le poulet et chocolat, à cause d'une note qui le défend, j'en ai fait la répartition à tous les camarades qui sont encore présents et qui tous étaient les amis de votre cher époux mort au Champ d'honneur. ";
"; 13 juin 1916
Madame
Je vous prie de vouloir bien me pardonner de l'état de négligence que je mets, pour répondre à toutes les questions que vous me demandez dans votre lettre datée du 17 mai; car j'aurais du je le sais le faire avant ce jour.
Mais plongé dans les ennuis, et la tristesse et aussi dans l'épuisement de mes forces j'avais besoin de quelques jours de repos pour me refaire un peu; et celà m'avait ensuite entraîné dans l'oubli.
Je dois vous dire que c'est avec un grand regret que j'ai dû quitter le secteur de Verdun, car à cause des circonstances aggravantes qui se succèdaient de jour en jour, il ne m'a pas été permis d'honorer nos chères victimes du devoir, en les faisant porter à leur dernière demeure.
Mais, après beaucoup de démarches faites auprès des brancardiers divisionnaires; il m'a été dit que votre cher mari, repose dans le cimetière d'Esnes; canton de Charnay (meuse). Quand aux objets personnels, et argent, vous ne tarderez pas sans doute à les recevoir, car avec ces gens-là rien ne se perd, puisqu'ils ont prêté serment dans leur rûde métier. Avec mes sentiments respectueux, et les parôles de consolations que vous adresse mon coeur, je partage avec vous la douleur qui empoigne nos jours de deuil. Etienne Lavigne ";

Voilà j'espère que ces deux lettres pourront vous être utile ou vous émouvoir autant qu'à moi, je les ai retranscrites telles qu'elles étaient écrites (à la virgule et accent près).
Cordialement,
Morane DUPOUY (arrière arrière petite fille de Jean LAMAISON, mort pour la France et Magdeleine Miremont LAMAISON)

05/12/2015 19:38

5317

MASSON
Merci mille fois pour votre magnifique site et le travail accompli.
Mon grand père a accompli tte la campagne ( 02/08/1914 - 24/02/1919), en premier au 57° RI, blessé le 15/10/2014 à Craonne, il a intégré par la suite le 418° RI.
Son nom: Bernard MASSON né le 27/08/1880, matricule 34, bureau de recrutement: LIBOURNE (Gironde).
Je vous transmettrai prochainement 1 photo du 418° RI, il y pose avec 2 copains.
Encore merci pour faire vivre la mémoire de ceux qui ont sauvés la FRANCE.
Bien cordialement,
Jean-Claude MASSON, ,Villa Les Pins, 10 Le Tucot, 33190 CASSEUIL

02/12/2015 10:39

5316

Laurent
Bravo pour ce site !
mon arrière-arrière grand-père à incorporer la 302ème d'infanterie le 16/12/1914 en provennace du 9ème RIT. J'ai vu sur votre site que le 302ème avait intégré 300 hommes le 15/12/1914.
Le journal des marches et opérations du 302ème (trouvé sur le site mémoire des hommes, bravo aussi à eux) fait mention le 10/12/1914 d'un détachement venant du dépôt de Chartres (où était justement d'après votre site le 3ème bataillon du 9ème RIT) avec 3 officiers, 297 sous-officiers, caporaux et homme de troupes (donc 300 hommes). Donc à part les léger décalage des dates tout se recoupe.
Puis-je savoir où vous avez trouvé ces infos (incorporation de 300 hommes dans le 302 RI et 3èbat du 9 RIT à Chartres), et avoir éventuellement des infos complémentaires.
Merci et encore bravo

27/11/2015 16:42

5315

Tron
Cela fait plusieurs années que je vis la Grande Guerre, et le parcours de nos Grands Parents,au travers de tes innombrables photos et documents.
Eux ne nous en parlaient jamais, et c'est dommage.
Merci pour tout ce travail de mémoire, auquel j'espère pouvoir modestement contribuer.
Daniel.

25/11/2015 17:55

5314

Petiot
Le site est super,pour ma part c'est à l'âge de 75 ans que je trouve un oncle pierre henri Petiot mort pour la France à cons la grandville le 22 08 1914 à l'âge de 20 ans il repose dans l'ossuaire du vieux cimetiere de longwy le haut cordialement pierre petiot

25/11/2015 17:11

5313

NABONNE
Mon grand père était au 6 ème RACP je vous remercie pour ce site très complet bravo. Sincères amitiés

24/11/2015 09:54

5312

DEFAIX
Bonjour, mon Grand-Père était dans le 32 ième R.A il était Maréchal Ferrant
Il est mort d'un coup de sabot le 16/02/1915 a vauxbuin. C'est sur l'écusson de la manche de sa veste d'uniforme de ";parade"; qu' il y a le Régiment
Son DEFAIX Gabriel venant de Tissey 89
J'ai regardé votre site super mais rien
cordialement Merci. JP

Page << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 >>