Up 38.000 photos de poilus » Infanterie d'active » 1er au 99e RI » 33e RI » Groupes de soldats Prev Next Slideshow

 Photo N° 6 bis : Lettre du soldat Debaye relatant la mort du soldat Maurice Robilliard 33e RI le 15 mai 1915. --->Le 17 mai 1915 Mon cher concitoyen et ami, c'est une terrible mission mais un devoir que de vous apprendre la mort de Maurice Robilliard tué hier par un éclat de bombe dans les tranchées. Connaissant les relations que vous aviez ensemble, je m'empresse de vous le faire savoir. J'en suis navré et en porte deuil. Je ne suis plus un homme mais une loque. Ce brave Maurice était estimé de toute la compagnie, très dévoué pour rendre service, il est mort en désenvelissant ses camarades. Surpris en plein travail, il n'a pu se garer à temps. Je vous laisse le soin d'en faire part à sa famille. Vous pourrez certainement correspondre avec Douai avant moi et je suis certain que vous préviendrez sa chère femme avec tous les ménagements possibles. Pour votre gouverne, son corps a été transporté au cimetière de Mesnil-les Hurlus à côté d'un ami : D'Hooghe. Les trois autres également tués ont été enterrés dans une tranchée. Dix huit ont été également blessés par cette maudite bombe. L'aumônier militaire a célébré une absoute en plein air pour le repos éternel de ce héros. Dans l'espoir de vous lire, recevez, cher ami, une cordiale poignée de main. Un concitoyen, Maurice Debaye; 322e d'infanterie, 23e compagnie, secteur 138. Download Image originale

 Image précédente  Image suivante  Page d'index  Image originale [regiment33 6 b.jpg - 784kB]
regiment33 2
regiment33 3
regiment33 4
regiment33 5
regiment33 6 a
  regiment33 6 b.jpg - Photo N° 6 bis : Lettre du soldat Debaye relatant la mort du soldat Maurice Robilliard 33e RI le 15 mai 1915. --->Le 17 mai 1915Mon cher concitoyen et ami, c'est une terrible mission mais un devoir que de vous apprendre la mort de Maurice Robilliard tué hier par un éclat de bombe dans les tranchées. Connaissant les relations que vous aviez ensemble, je m'empresse de vous le faire savoir. J'en suis navré et en porte deuil. Je ne suis plus un homme mais une loque. Ce brave Maurice était estimé de toute la compagnie, très dévoué pour rendre service, il est mort en désenvelissant ses camarades. Surpris en plein travail, il n'a pu se garer à temps. Je vous laisse le soin d'en faire part à sa famille. Vous pourrez certainement correspondre avec Douai avant moi et je suis certain que vous préviendrez sa chère femme avec tous les ménagements possibles.Pour votre gouverne, son corps a été transporté au cimetière de Mesnil-les Hurlus à côté d'un ami : D'Hooghe. Les trois autres également tués ont été enterrés dans une tranchée. Dix huit ont été également blessés par cette maudite bombe. L'aumônier militaire a célébré une absoute en plein air pour le repos éternel de ce héros. Dans l'espoir de vous lire, recevez, cher ami, une cordiale poignée de main. Un concitoyen, Maurice Debaye; 322e d'infanterie, 23e compagnie, secteur 138.  
regiment33 7
regiment33 8
regiment33 9
regiment33 10
regiment33 11

Nombre total d'images: 18 | Vers les historiques régiments d'infanterie | Accueil général du site | Aide