Up 38.000 photos de poilus » Infanterie d'active » 1er au 99e RI » 51e RI » Soldats seuls Prev Next Slideshow

 Vincent Raymond Edgard, fin 1914. Verso - Le 1er décembre 1914 dans une tranchée avec 3 de ses camarades, un obus a éclaté dans la tranchée ; ses trois camarades sont morts sur le coup. Raymond avait la jambe gauche partiellement arrachée et avait perdu son œil gauche mais il a tenté de récupérer son arme, les Allemands sont arrivés et l’ont fait prisonnier. Il a été soigné au lazaret de Senuc (amputation de la jambe et soigné pour son œil), ensuite il a été transféré au camp de Quedlinburg, puis au camp de Torkelbau. Il a été dans 2 camps supplémentaires dont je n’ai pas les noms mais juste un numéro de prisonnier. Le 15 juillet 1915 il a été rapatrié en train sur la ligne Constance-Lyon avec d’autres prisonniers. En rentrant en France il a été hospitalisé à l’hôpital des Dames Françaises d’Eu (76) où il a été réopéré parce que sa jambe était mal soigné et qu’il avait la gangrène. Le jour de Noël 1915 il a été décoré de la croix militaire pour son courage. Il a également reçu la croix de guerre, et en avril 1933 il a été fait chevalier de la légion d’honneur. Une fois sorti de l’hôpital avec une jambe de bois et un œil de verre (qu’il n’a pas gardé) il s’est marié et a reconnu l’enfant de sa femme dont le père est mort au combat et ils ont eu 12 enfants. Avant la guerre il était domestique de ferme et après il est devenu cordonnier. Download Image originale

 Image précédente  Image suivante  Page d'index  Image originale [51eRI edgard1 .jpg - 316kB]
 
 
 
51eRI Champion
51eRI DEWINNE
  51eRI edgard1 .jpg - Vincent Raymond Edgard, fin 1914.  Verso - Le 1er décembre 1914 dans une tranchée avec 3 de ses camarades, un obus a éclaté dans la tranchée ; ses trois camarades sont morts sur le coup. Raymond avait la jambe gauche partiellement arrachée et avait perdu son œil gauche mais il a tenté de récupérer son arme, les Allemands sont arrivés et l’ont fait prisonnier. Il a été soigné au lazaret de Senuc (amputation de la jambe et soigné pour son œil), ensuite il a été transféré au camp de Quedlinburg, puis au camp de Torkelbau. Il a été dans 2 camps supplémentaires dont je n’ai pas les noms mais juste un numéro de prisonnier. Le 15 juillet 1915 il a été rapatrié en train sur la ligne Constance-Lyon avec d’autres prisonniers. En rentrant en France il a été hospitalisé à l’hôpital des Dames Françaises d’Eu (76) où il a été réopéré parce que sa jambe était mal soigné et qu’il avait la gangrène. Le jour de Noël 1915 il a été décoré de la croix militaire pour son courage. Il a également reçu la croix de guerre, et en avril 1933 il a été fait chevalier de la légion d’honneur. Une fois sorti de l’hôpital avec une jambe de bois et un œil de verre (qu’il n’a pas gardé) il s’est marié et a reconnu l’enfant de sa femme dont le père est mort au combat et ils ont eu 12 enfants. Avant la guerre il était domestique de ferme et après il est devenu cordonnier.  
51eRI edgard2
51eRI HUARD Octave
51eRI Minoli
1ère page dossier légion d'honneur
51eRI PICARD Georges 1907

Nombre total d'images: 8 | Vers les historiques régiments d'infanterie | Accueil général du site | Aide