Up 38.000 photos de poilus » Camps de Prisonniers » Camps existants » Friedrichsfeld » Groupes de soldats Prev Next

 Photo N° 21 : 1915 - Robert GOUHIER, né le 6 juillet 1891 à Tourlaville (50) incorporé au 2ème régiment d’artillerie à pied le 8 octobre 1912. Brigadier le 8 novembre 1913, passe au 3ème régiment d’artillerie à pied le 1er juillet 1914. En août 1914, il partie de la garnison de Maubeuge (59). A la capitulation de la ville le 7 septembre 1914, il est fait prisonnier de guerre et interné en Allemagne notamment au camp de Friedichsfeld. Robert tente de s’évader du camp de HOHENBULDBERG (où il aurait été transféré). Durant cette tentative il est très grièvement blessé d’un coup de feu le 26 novembre 1915. Il sera hospitalisé à l’hôpital Saint-Joseph d’Uerdingen. Opéré de l’intestin en décembre, son été est jugé satisfaisant dans une note du 29/12/1915. Il sera rapatrié en mai 1916 dans au camp de prisonniers à Sonneberg, en Suisse. Son état est grave, ses parents en sont informés et demandent des nouvelles par télégraphe. Sa mère, Marie LEGUAY, très inquiète, réussira à avoir un passeport pour venir lui rendre visite, malgré le conflit. Elle partira le 20 juin 1916 de Cherbourg pour la Suisse. Elle fera le retour le 30 juin 1916. Rapatrié sur Lyon en juillet 1917. Déclaré inapte définitif aux armées en septembre 1917. Il se mariera le 27 juillet 1918, aura deux enfants. Il est décédé d’un cancer le 13 mars 1949 - Médaille militaire, croix de guerre avec palme - Médaille des évadés avec maintien de la citation accompagnant la décoration de croix de guerre. Download Image originale

 Image précédente  Image suivante  Page d'index  Image originale [friedrichsfeld21.jpg - 708kB]
friedrichsfeld17b
friedrichsfeld18a
friedrichsfeld18b
friedrichsfeld19
friedrichsfeld20 regiment145 2
  friedrichsfeld21.jpg - Photo N° 21 : 1915 - Robert GOUHIER, né le 6 juillet 1891 à Tourlaville (50) incorporé au 2ème régiment d’artillerie à pied le 8 octobre 1912. Brigadier le 8 novembre 1913, passe au 3ème régiment d’artillerie à pied le 1er juillet 1914. En août 1914, il partie de la garnison de Maubeuge (59). A la capitulation de la ville le 7 septembre 1914, il est fait prisonnier de guerre et interné en Allemagne notamment au camp de Friedichsfeld. Robert tente de s’évader du camp de HOHENBULDBERG (où il aurait été transféré). Durant cette tentative il est très grièvement blessé d’un coup de feu le 26 novembre 1915. Il sera hospitalisé à l’hôpital Saint-Joseph d’Uerdingen. Opéré de l’intestin en décembre, son été est jugé satisfaisant dans une note du 29/12/1915. Il sera rapatrié en mai 1916 dans au camp de prisonniers à Sonneberg, en Suisse. Son état est grave, ses parents en sont informés et demandent des nouvelles par télégraphe. Sa mère, Marie LEGUAY, très inquiète, réussira à avoir un passeport pour venir lui rendre visite, malgré le conflit. Elle partira le 20 juin 1916 de Cherbourg pour la Suisse. Elle fera le retour le 30 juin 1916. Rapatrié sur Lyon en juillet 1917. Déclaré inapte définitif aux armées en septembre 1917. Il se mariera le 27 juillet 1918, aura deux enfants. Il est décédé d’un cancer le 13 mars 1949 - Médaille militaire, croix de guerre avec palme - Médaille des évadés avec maintien de la citation accompagnant la décoration de croix de guerre.  
friedrichsfeld22a
friedrichsfeld22b
 
 
 

Nombre total d'images: 26 | Vers le site de Cécile des camps de prisonniers 1914 | Accueil général du site | Aide