Carnet de guerre de Victor DURAND

124e régiment d’infanterie – 2ème compagnie

 

Mise à jour : février 2022

Retour accueil

 

 

 

 

 

 

Victor Julien François DURAND est né en février 1895 à Le Verger, près de Rennes, en Ille-et-Vilaine. Il est cultivateur.

Il était donc de la classe 1916 et ayant été incorporé en avril 1915, il est parti aux armées début décembre 1915 à la 2e compagnie du 124e régiment d’infanterie.

 

Merci à Camille pour le carnet.

Merci aussi à Philippe pour la saisie du carnet entier et ajouté du texte en bleu pour la compréhension de certains termes et pour aller « plus loin » dans l’analyse du récit, aidé aussi du JMO (journal des marches et opérations) du 124e régiment d’infanterie.

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : feather

 

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : feather

 

Début des écrits

Mois de mai 1916

Départ de Villehardouin. (*)

Embarquement à Piney. Passage à Vitry-le-François, Châlons-sur-Marne, St-Hilaire, Suippes.

Débarquement à Valmy, arrivé à Maffrécourt.

Retour de Maffrécourt à Villehardouin (Aube).

 

(*) : Villehardouin est une ancienne commune de l’Aube (10). De nos jours, il a été intégré à d’autres villages pour former la commune de Val-D’auzon.

Victor était peut-être en formation initiale dans ce village car il habitait Bréal en Ille-et-Vilaine et non l’Aube et le 124e régiment d’infanterie était sur Verdun depuis le 15 mai et jusqu’aux 4 et 5 juin, secteur Tavannes/Vaux. Un camp d’entrainement devait exister sur le territoire de Villehardouin.

(**) : Le JMO indique Braux-Ste-Cohière à proximité jusqu’au 8 mai pour partir sur Verdun.)

Juin 1916

Le 8

Départ de Villehardouin (juin). Embarquement à Piney. Passage à Vitry-le-François.

Arrivé à St-Dizier à 9 heures du matin. Promenade dans la ville de 9h15.

Réembarquement à 15h30.

Arrivé à Revigny à 18h. De 18h à 20h promenade dans la ville, à 22h embarquement.

A 23h : débarquement à Longeville (Meuse) (écrit Longueville qui n’existe pas dans la Meuse).

 

2 jours de repos à Longeville puis embarquement en autobus. Passage à Bar-le-Duc. Débarquement à Lemmes.

Arrivé à Senoncourt.

(Le 124e RI y arrive le 7 juin selon le JMO qui annonce le lendemain 8 juin l’arrivée de 299 hommes dont devait probablement faire partie Victor).

 

Après quelques jours à  Senoncourt, départ de Senoncourt et arrivé à Haudainville.

Après 4 jours de travail à Verdun, départ de Haudainville et arrivé à Nixéville.

Embarquement en autobus. Passage à Bar-le-Duc. Arrivé à Rachecourt-sur-Marne (Hte Marne) 2h, après à Maizières-les-Joinville (17 juin selon le JMO).

 

Après 6 jours à Maizières, départ et embarquement à la gare de Chevillon.

Débarquement à Villers-Dancourt. Arrivé à Herpont (23 juin).

Après 24h à Herpont, départ et arrivé à Maffrécourt (25 juin).

Juillet 1916

Départ de Maffrécourt pour les tranchées ; tranchées de 1ère ligne secteur Pruneau.

Après cette période de 2 jours aux tranchées. Repos à Braux-Ste-Cohière.

Tranchées de 2ème ligne même secteur que ci-dessus.

Période de 7 jours : du 20 au 23 juillet, dernier repos, à la côte 202, le 23 départ de la cote 202, du 23 au 27 : Maffrécourt.

Août 1916

Du 27 juillet au 4 août

Tranchées de 1ère ligne même secteur.

Du 4 au 12 août

Mont Renard.

Du 12 au 18 août, 2ème ligne

Réduit Pruneau.

Du 18 au 19

Ravin des Pins.

Du 19 au 24

Cote 180.

Du 25 au 1er septembre

Stage de grenadier à Dommartin-sous-Hans.

Septembre 1916

Du 1er au 9 septembre

Repos au camp Bravard Hans. (*)

 

(*) : Camp situé à ~500m au nord de Hans)

Du 9 au 16 septembre

Tranchées de 1ère ligne, Mont Têtu, la Verrue.

Le 12

Cote 202. A 12 heures 30, départ pour Valmy pour aller en permission.

Le 18

À 0h44 embarquement à Valmy.

Passage à Châlons, Épernay, Achères, Versailles, Chartres, Le Mans.

Arrivé à Rennes le 18 à 23 heures 40.

Arrivé en gare de Bruz le 19 à 6h10. Arrivé à Bréal (-sous-Monfort) à 8h.

Le 26

Départ de Bréal à 17 heures et de Rennes à 22 heures.

Le 27

Passage au Mans, Versailles, arrivé à Paris à 11h.

Départ de Paris à 15 heures. Passage à Noisy-le-Sec, Châlons. Arrivé à Valmy à 23h30.

Le 28

Arrivé aux tranchées de 1ère ligne.

Du 28 au 4 octobre

Tranchées Mont têtu la Verrue.

Octobre - novembre 1916

Du 4 au 8 octobre camp Bravard.

Le 8 octobre départ du camp Bravard, passage à Hans, Somme-Bionne, Tilloy-Bellay, Le Bonon (*), cantonnement à Courtisols.

Total 25 km.

 

(*) : Peu lisible, rien de trouvé d’approchant sur la route de Tilloy à Courtisols, y compris sur les anciennes cartes d’état-major, autre que le carrefour de « la Grande Romanie ». Cependant, la zone à la sortie de Tilloy s’appelle les Bouvrots. Comme le village de Tilloy était alors moins étendu de ce côté, peut-être y avait-il, séparées du village, quelques maisons qui portaient ce nom ? Pas de détail du parcours dans le JMO.

 

Le 9

Départ de Courtisols à 6 heures. Passage à Marson, Pogny, Vitry-la-Ville, cantonnement à Cheppes. 18km. Belle (sic) défilé du drapeau avant sa rentrée chez le colonel.

Le 10

Départ de Cheppes, embarquement à Vitry-la-Ville.

Passage à Châlons, Épernay.

Le 11

À 6 heures, débarquement à Dormans.

Départ de Dormans, passage à Ronchères, arrivé à Courmont (*) à 13 heures 18km.

 

(*) : Écrit Gourmont mais Courmont confirmé par JMO

Le 12

Départ de Courmont à 6h, passage à Ronchères, Goussancourt, Vézilly, arrivé à Arcis-le-Ponsart à 11h. 16 km.

Du 14 octobre au 26 novembre

Manœuvres de baton, régiment, brigade, division, bois de la Muette, Bois Carré, camp de Dravegny.

Le 27 (novembre)

Départ d’Arcis-le-Ponsart, passage à Igny, Cohan, Coulonges, Nesles, la Fère-en-Tardenois, Bruyères-sur-Fère et Nanteuil-Ntre-Dame. 20km.

Le 28

Départ de Nanteuil-Ntre-Dame, passage à Armentières, Breny, Nanteuil-sur-Ourcq, Chouy, Neuilly-St-Front et Ancienville. 20km.

Le 29 départ d’Ancienville, passage à Vouty, Dampleux,  Villers-Cotterêts, Largny, Vez, Lieu-Restauré (Monastère 200m au sud de la Grange au Mont), Berval, Pondron, Vattier-Voisin et Béthancourt (Oise). 30km.

Le 30

Départ de Béthancourt, passage à Gilocourt, Orrouy, Béthisy-St-Mtin (Martin), Béthisy-St-Pierre, Saintines, Verberie, Moru et St-Pierre-de-Pontpoint.

Décembre 1916

Le 1er et 2 décembre

Repos.

Le 3

Départ de St-Pierre-Pontpoint, Passage à St-Gervais-Pontpoint, St-Paterne, Le-Moncel, Pont-Ste-Maxence, Cinqueux, Angicourt, Liancourt et Rantigny.

 

Carnet de guerre de Victor DURAND du 124e régiment d’infanterie

 

Le 4

Départ de Rantigny. Passage à Ars, Bury, Mouy, Cauvigny et Fercourt. 20km.

Le 5

Départ de Fercourt. Passage à Bonvillers, Petit-Fercourt, Laboissière, Parfondeval, Le-Déluge, Ressons, Le-Bois-de-Molle, Malassise, La-Neuville-Garnier. 24km

Le 6

Repos.

Le 7

Départ de La-Neuville-Garnier. Passage Beaumont-les-Nonains, Chantoiseau, Jouy-la-Grange, La-Houssoye, Le-Vauroux, Lalandelle, Le Coudray-St-Germer, Cuigy-en-Bray. 26km.

Le 8

Départ de Cuigy-en-Bray. Passage à St-Germer, Orsimont, Villers-sur-Auchy, Hannaches, Mourseux, St-Quentin-des-Prés et Beaulévrier.

Le 9, 10, 11, 12, 13, 14

Repos.

Le 15

Départ pour aller en permission de 7 jours. Passage à St-Quentin-des-Prés, arrivé à Gournay à 7 heures.

A 10h40 embarquement, passage à Liancourt, Gisors (Gisors est traversé avant Liancourt), Pontoise.

Arrivé à Paris gare St Lazare à 14h10.

 

Départ de Montparnasse à 20h40, passage à Versailles, Rambouillet, Chartres, Le-Mans, Laval.

Arrivé à Rennes le 16 à 3h40, arrivé à Bréal à 7 heures.

Retour de permission.

 

Départ de Bréal (-sous-Monfort) le 25 décembre 1916.

Départ de Rennes le 25.

Le 26

Passage au Mans, Versailles, Achères, arrivé à St-Just le 26 vers 15 heures.

Départ de St-Just vers 17 heures. Arrivé à Beauvais vers 22h30.

Départ de Beauvais le 27 à 6heures 40, arrivé à Gournay à 8 heures 10. Arrivé à la Cie à 11 heures 30 à Beaulévrier.

Le 28, le 29, le 30 et le 31

Repos.

Janvier 1917

Le 1er janvier 1917

Départ à 8h40. Passage à Sully, arrivé à Ernemont (sans H : JMO) à 12h30. Total 8 kilomètres.

Le 2

Départ d’Ernemont à 8 heures, passage à St-Arnoult, Feuquières, Sarcus, arrivé à Agnières à 14h. total 18 kilomètres.

Le 3

Départ d’Agnières à 8 heures, passage à Taussacq (moulin à Eramecourt), Granvilliers, Sentelie, arrivé à Courcelle-sous-Thoix à 15 heures. Total  17 kilomètres.

Le 7

Embarquement en auto, passage à Fleury, Conty, Ailly-sur-Noye, Morisel, Moreuil, Caix, débarquement à Harbonnières à 14 heures. Total 40 km.

Le 8

Départ pour les tranchées, passage à Vauvillers, Framerville (rajouté au crayon),  Vermandovillers, arrivé en 2ème ligne. Secteur du Pressoire à 21 heures.

Le 14

Départ pour les 1ères lignes Secteur Bois Kratz.

Le 20

Relève, passage à Vermandovillers, Arrivé à Framerville à 6 heures.

Le 22

Départ de Framerville (*), passage à Edicourt arrivé à Soyécourt à 6 heures. Total 8 km.

 

(*) : Lieu non trouvé, sachant que 8km correspondent  quasiment au chemin direct de Framerville à Soyécourt, il ne peut s’agir que de Rainecourt ou Foucaucourt.

Le 27

Départ pour les tranchées de 2ème ligne. Secteur Ablaincourt.

Février 1917

Le 1er février

Départ pour les 1ères lignes, secteur Ablaincourt.

Le 7

Relève (*), passage à Soyécourt, Foucaucourt, Rainécourt, arrivé à Framerville le 8 à 1 heure 30.

 

(*) : Le JMO n’annonce pas de relève entre le 2 et 17, ce qui semble long.

Le 11

Départ de Framerville après 4 jours de repos. Passage à Rainecourt, arrivé à Herleville à 12h30.

Le 12

Repos.

Le 13

Départ pour les tranchées 1ère ligne. Secteur sucrerie Ablaincourt.

Le 16

Relève par les Anglais.

Départ des tranchées à 20h, passage à Soyécourt, Foucaucourt, Herleville, Rainecourt, Framerville, Vauvillers,

Arrivé à Harbonnières le 17 à 5h, embarquement en auto à 12h30, passage à Wiencourt-l’Equipé, Caix, Beaucourt, Ailly-sur-Noye, arrivé à Bonneuil-les-Eaux à 18h.

 

3 jours de repos

Le 21

Départ, passage à Esquennoy, Breteuil, Caply, Hédencourt, Bois-Renault, Camprémy, arrivé à Thieux à 12h. Total 20km.

Le 22

Repos.

Le 23

Départ de Thieux à 6h, passage à Fuméchon, Catillon, St-Just-en Chaussée, Erquinvillers, arrivé à Cuignières à 13 heures.

Total 18km.

Le 24

Départ de Cuignières à 6h, passage à Lamécourt, Erquery, Breuil-le-Sec, Liancourt, Rantigny, arrivé à Laigneville.

Le 25

Repos.

Le 26

Départ de Laigneville, passage Nogent-les-Vierges (maintenant Nogent-sur-Oise), Creil, St-Maximin, Chantilly, Chaumontel, Luzarches, arrivé à Lassy. Total 26km.

Le 27

Départ, passage à Le-Plessis-Luzarches, Puiseux-les-Louvres (maintenant Puiseux-en-France), (les) Louvres, arrivé à Roissy 15 kilomètres.

Le 28

Départ, passage à Tremblay-lès-Gonesse, La-Villette-aux-Aulnes, Villevaudé (traversé avant Villeparisis), Villeparisis, Bordeaux, Pomponne, arrivé à Lagny. 26km.

Mars 1917

Le 1er mars

Départ de Lagny, passage à Serris, Villeneuve-le-Comte, arrivé à Neufmoutiers, total 18km.

Le 2

Repos.

Le 3

Départ pour aller à Marles : total 3 kilo.

 

Après 2 jours de repos, le 5 départ.

Embarquement à la gare de Marles, passage à Vitry-le-François, Revigny, débarquement à la gare de Mussey et arrivé Saudrupt le 6.

7

Repos

Le 8

Départ passage à Brillon, Combles, arrivé à Fains : total 12 km.

Le 9

Départ, passage à Venise, Chardogne, Louppy-le-Petit (maintenant Louppy-sur-Chée), Condé, arrivé à Rembercourt-aux-Pots : total 18km.

le 10, 11, 12

Repos.

Le 13

Départ.

Embarquement en auto à Beaucourt-sur-Aire. (*)

Passage à Souilly, Lemmes, Nixéville, débarquement à Verdun à 11h.

A 18h, départ pour aller au ravin St-Vaast. (**)

 

(*) : N’existe pas et pas de lieu d’embarquement indiqué au JMO. Probablement Chaumont–sur-Aire vu la route suivie ou encore Beauzée-sur-Aire.

(**) : Le JMO indique le ravin du Helly.

Le 14

Départ à 18h pour aller en réserve de 1ère ligne, secteur bois des Caurières.

Le 16

Départ pour prendre l’emplacement d’attaque en 1ère ligne.

Le 17

À 4h prise de la tranchée Boches. (*) 

 

(*) : Confirmé par le JMO, mais tranchée perdue à 5h15.

Le 18

À 16h30, blessé par le bombardement.

 

 

Extrait de sa fiche matricule : éclat d’obus à la tête à la ferme des Chambrettes mais enregistrée au 17 mars.

 

Cependant le JMO indique que le 17 les bombardements ont cessé dès 9h30 du matin alors que le 18 vers 15h commence un bombardement «…qui atteint vers 16h une violence inouïe nous causant des pertes sérieuses ».

Sa blessure est donc bien probablement le 18.

Le 19

Arrivé à l’ambulance 3/6 à Landrécourt.

Le 25

Départ de l’ambulance et embarquement à la gare, débarquement à Souilly, ambulance 7/43. (*)

 

(*) : Pas retrouvé de trace sur une ambulance 7/43 en France. Rien sur cette liste.

Cependant, s’il ne semble pas y avoir eu d’ambulance à Souilly après novembre 1914, il y a bien eu un hôpital temporaire du 22/08/1916 au 20/04/1917 où Victor aurait pu être.

Le 26

Départ et embarquement en chemin de fer et le 27 débarquement à Revigny et arrivée à l’ambulance du Faux Miroir.

 

(*) : La fiche matricule indique un hôpital mobile anglais : il y avait l’hôpital anglais du château de Faux Miroir à Revigny.

Du 27 mars au 7 avril

Séjour à l’ambulance.

Avril 1917

Le 7

Départ pour aller en permission.

Embarquement à la gare de Revigny à 19 heures, passage à Châlons, Épernay, Meaux, Laigny, Noisy-le-Sec.

Arrivé à Paris gare de l’Est le 7 à 4h. (*)

A 7 heures, départ de la gare Montparnasse, passage à Chartres, Le-Mans, Laval, Rennes, arrivé à Bréal à 17 heures.

 

(*) : Probablement le 8, étant parti à 19h le 7.

 

Page 3 du carnet : liste de 3 noms

Sicot Albert : 303e régiment infanterie  - 5ème Cie de mitrailleuses – 3ème Section – Secteur postal 125.

 

Gagnaux Ferdinand : 110ème d’artillerie lourde – 30ème batterie – 8ème pièce – Secteur postal 61.

 

Mr Gouèry Eugène au G.V.C. (Garde des Voies de Communication) Groupe 1 – Poste 3 par Ste Menehould (Marne).

 

Extrait du carnet de guerre de Victor DURAND du 124e régiment d’infanterie

 

 

 Fin des écrits

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : feather

 

Victor DURAND a été tué le 1e janvier 1918 à Marouvilliers, Meuse. « Tué à l'ennemi, éclats d'obus à la tête tranchées du mont-blond. » Il est le seul mort de son unité ce jour-là.

Le JMO du 124e régiment d’infanterie dit :

« La journée du premier janvier se passe dans un calme relatif, quelques tirs d'engins de tranchées de part et d'autres. »

 

 

 

 

 

Sépulture de Victor DURAND, nécropole nationale Sept-Saulx - Tombe individuelle n°158

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : feather

 

Je désire contacter le propriétaire du carnet de Victor DURAND

 

Voir sa fiche matriculaire

 

Voir son carnet au format brut

 

Voir des photos de soldats du 124e régiment d’infanterie

 

Vers d’autres témoignages de guerre 14/18

 

Suivre sur Twitter la publication en instantané de photos de soldats 14/18

 

Retour accueil