Lettres d'Ernest BENOIST, brancardier au 81ème RIT

 

Il s’agit de lettres envoyées par Ernest BENOIT du début de la guerre. Elles furent ensuite retranscrites sur un cahier d'écolier en 1915 par Mathilde LE MOUROUX, puis numérisées par Jean-Louis LECOQ, en 2006.

Sans eux, ces lettres seraient perdues.

 

Un extrait :

 

 (...)

« Ce qu'il y a eu de curieux, c'est la nuit du réveillon ; les Boches et nous même avons chanté ; les Boches ont même joué de l'accordéon et je crois bien de l’harmonium ; et chanté des chœurs le tout fort bien et très intéressant.

Ensuite un lieutenant de chez nous est monté sur la tranchée et a entonné un " Minuit Chrétien " admirablement réussi et écouté religieusement aussi bien par les Boches que par nous.

Puis les Boches ont chanté " la Marseillaise " ça paraît étrange ; (C'est vrai cependant) et nous ont adressé quelques compliments et aussi quelques sottises ; Quant à nous, nous leur avons adressé seulement des sottises. »

(...)

 

Vers les lettres du front  >>> ici <<<

 

 

 

Retour accueil général