Carnet de campagne de Louis TREILLET

Maître-pointeur au 56e, puis au 256e régiment d’artillerie

 

 

Retour accueil

 

Les « mémoires » de Louis TREILLET se présentent sous 2 formes :

Son carnet présenté sur cette page

Et sa correspondance >>ici<<

 

 

"Louis Treillet maître-pointeur au 56ème RAC du début de la guerre jusqu'en avril 17 puis au 256ème RAC jusqu'à l'armistice"

Michel, juin 2006

Merci à Marie-Thérèse pour la recopie

 

           

 

1917 – CARNET DE ROUTE

JANVIER 1917

11 – Attaque le soir à 16 H 30

25 – Départ en perm’

FEVRIER

5   - Retour de perm’

7   - Arrivée à la batterie

11 - Arches - Expérience des gaz asphyxiants

15 - Départ du capitaine et arrivée du Lieutenant Manata

18 - Repos - souper à la ferme

21 - Manœuvres pénibles –Rentrée – La nuit, impossibilité d’écrire une carte

22 - Promenade des chevaux – Chute de cheval d’un soldat

23 - Manœuvres

24 - Manœuvres batterie attelée

25 - Souper à la ferme

MARS

2 - Départ à 2 H du matin – La Fresse – Le Pleneche – Giroman

3 - Repos à Hugonaut

4 - Départ à 6 H du matin, nous contournons à 5 kms de Belfort et après la soupe, départ pour  Michelbach à 4 kms de l’échelon cantonné à Vétrigny à 5 kms de Belfort.

5 - Il neige. On va travailler à la position - Dur travail, on nous envoie 12 travailleurs de plus.

6 - Changeons de chantier

7 - Nous travaillons les pieds dans l’eau

8 - Il neige. Changeons de cantonnement.
9 - Beau temps – Les avions et les saucisses sont sortis

10 - Chantier de la 22 – Bonne journée

11 - Repos – temps splendide

12 - Dernière journée de travail à Michelbach.

13 - Arrivée à Grandviller où se trouve Abel.

15 - Travail : il neige – Le capitaine nous renvoie avant l’heure

16 - Beau temps – Deux avions boches sont dégringolés.

17 - Repos

18 - Repos – Messe à Falkwiller

20 - Travail le soir

21 - Travail

24 - Il neige – vent fort – Repos

25 - Repos le matin – Le soir au travail – On range tout le matériel pour un prochain départ.

26 - Départ à 4 H du matin – Voyage en fourragère – Temps très froid – 25 kms – Arrivée à Netrigge à 10 H

27 - Repos à Netrigge

28 – Départ à 4 H du matin, étape de 24 H près de Lures

29 – Repos

30 – Départ à 8 H 30. Embarquement à pleine voie à Champagney. Démarrage à 4 H 30 sur Lures, Epinal, Neufchâteau, Nancy, Bar le Duc, Sermange, Vitry le François, Sézanne.

31 - Débarquement à 16 H le soir à Sézanne dans la Marne – Etape de 20 kms – Cantonnement à Machamay à 3 kms de Montmirail, temps épouvantable.

AVRIL

1 - Départ à 7 H du matin sur Montmirail – Arrêt devant la colonne commémorative de la bataille en 1814. Nous contournons à Villemaison en dehors du village à la ferme du B. Matinée assez belle – Soirée assez médiocre – Giboulée

2 - Revue de matériel

3 - Je vais sur la route avec Alauze faire le cantonnier.

4 - Je vais travailler au bureau

10 - Départ de Vieils Maisons – Etape à Azy – Aisne – Mauvais temps

11-   Séjour à Azy. Après une fausse alerte, nous nous sommes recouchés et avons passé la journée à Azy.

12 - Départ. On passe à Château Thierry et on va cantonner dans une ferme (Commune de Bézu St-Germain à la Maison du Bois)

13-14- Séjour à la Maison du Bois.

15 - Départ pour Avigny Le Plessis à 35 kms d’ici. N’arrivons qu’à minuit sous la pluie à Dugny.

        Heureusement sommes cantonnés. Soupe à 1 H du matin.

16 - Départ à 4 H 55 vers Divonne. Pluie au départ – Beau vers les 11 H – Arrêt pour la soupe à Taverolles – Il faut coucher sur place. On monte les tentes. Il pleut et il neige toute la nuit. Ce jour, il a été fait 6 à 7000 prisonniers.

17 - Réveillé par le froid. Vais travailler dans le fourgon. Temps affreux toute la journée – Le soir à 17 H arrive l’ordre de départ. On part sans manger la soupe. Depuis l’avant-veille, nous n’avons que des biscuits. Nous partons sans souper. Nous allons à l’arrière pour cantonner à Ville en Tardenois. Nous couchons une soixantaine dans un galetas.

18 - Réveil à 7 H. Départ à 9 H 3O pour se porter en arrière encore ; Nous marchons tout le jour pour arriver le soir à 5 H à Marcilly S/ Marne (Aisne) où nous sommes cantonnés et où nous dormons d’un long sommeil.
19 - Restons à Marcilly toute la journée. Bien ravitaillés : I/2 litre de vin + gnole + pain en quantité. Temps défectueux.

20 au 23 – A Marcilly.

24 - Départ au matin pour une ferme aux environs de Champisy.
26 - Séjour à la grange aux Bois jusqu’au 11 Mai.

MAI

11 - Départ en permission à la gare de Dormant à 1 H du matin.

Arrivé à Paris Est à 4 H 30 et départ Gare d’Orléans à 9 H

Arrivée à Orléans à 1 H. A St-Rome à 4 H.

23 - Départ pour le front par Brioude et St- Germain des Fosses. Paris à 8 H. La Ferté Gaucher à 9 H du soir. Couché à l’hôtel du Camp.

25 - Arrivé à la batterie – Hameau de Villeneuve.
28 - Changement de cantonnement – Nous allons à la ferme du Gian, à gauche Villeneuve.

JUIN

1 - Départ pour le front à 4 H du matin- Arrivée à Chizy s/ Marne

2 - Départ de Chizy pour Poing

3 - Départ de Poing pour les environs de Fissmer où nous couchons sous la tente – Réveil à minuit

4 - Départ à 2 H pour arrivée à 4 H à côté de Ronans. Emplacement à l’échelon, nuit agitée – Bombardés par avions.

5 - Dans la nuit du 5 à 11 H du soir, nous montons à la position du sud de Craonne dans le bois Beaumarais – Relevé du 33ème – 2ème section.

6 - La position n’est pas fameuse. Les éclats radinent de partout. On ne peut rester dehors.

9 - Comptabilité des fusils.

17 - Etat des pertes – Officiers et hommes de troupe.

19 - Situation des munitions

23 - Sommes bombardés – Très sérieux – Les arbres de la position sont fauchés, le lieutenant est tué.

24 - L’E.M. du Général se déplace. Le corps du lieutenant est exposé dans l’abri de la 3. Il sera inhumé demain matin.
29-30- Etat de l’artillerie et des effectifs – Pertes.

JUILLET

8 - Devons être relevés du 10 au 11 par le 245e
9  -  La moitié des hommes de la position descendent ce soir. Les remplaçants arrivent à 2 H du matin.

10 - Le restant dont je suis, nous descendons à 5 H à pied, jusqu’à Roman. La nuit, impossible de fermer l’œil. Les avions jettent des bombes dans le cantonnement.

11 - Journée calme et de repos. On prépare le départ.
12 - Départ à 6 H par Courlandon, Fismes et allons cantonner au-dessus de Coulonges à Villomé.

13 - Départ à 6 H par Cierges et allons cantonner sur la Marne à Jaulgonne.

14 - J’ai la chance de trouver un bon lit dans le bureau. J’y passe une bonne nuit. Repas confortable.

Départ le soir à 23 H pour la gare de Mézy. Embarquement à 12 H très facile. Départ à 2 H – Direction Chalons - sur Marne, Bar le Duc.

15 - Arrivons à 11 H à Lagny en Barrois où nous débarquons ; faisons étape jusqu’à D’Oey où nous cantonnons.

20 - Gondrecourt par Minaucourt. Vélo, train. Retour à 7 H 37 – arrivée à 10 H 30 du soir.

AOUT

1 - Changement de cantonnement – D’Oey, nous allons à Vaux La Grande, du 2 au 24 – Cantonnement à Vaux la Grande.

25 - Départ en permission – Gare de Menancourt.

SEPTEMBRE

7 - Départ pour le front

8 - Déraillement à St-Rambert – Retard – Ratons correspondance à Dijon où je couche.

9 - Départ de Dijon à 2 H 20 – Arrivée à Neufchâteau à 23 H – Couché dans les baraques

10 - Reparti de Neufchâteau à 7 H

12 - Embarquement à Neufchâteau et débarquement à minuit à Chalons sur Marne.
13 - Dirigés sur Sarry où nous sommes très mal cantonnés ; nuit froide, couchés sous un auvent.

14 - Départ ce matin d’une section pour Courtisols à 12 Kms de Chalons sur Marne

15 - Départ de la 2ème section pour Courtisols ce soir même. Je grimpe à la position à 28 Kms de là au Trou Bricot – Poussy le Château – Suippe. Retour à Courtisols en couchant aux échelons.

16 - Au matin, je redescends à Courtisols pour rejoindre la 2ème section et indiquer la route. Regagne les échelons le soir à 11 H par St- Rémy et Somme–Suippe.
17 - Je reste aux échelons pour la 1ère fois au camp A 1.

OCTOBRE

29 - Relève de la 2ème section – Départ jusqu’à Courtisols avec le cantonnement.

30 - Cantonnement à Courtisols. Il se confirme que nous partons pour l’Italie.

31 - Cantonnement à Sogny-aux-Moulins près Sarry. Matinée très froide. Il a gelé dur. Abel rendre de perm’ et apporte un fromage.

NOVEMBRE

1-2-3 - Stationnement à Sogny-aux-Moulins.

4 - Le 4 au soir, embarquement à 11 H du soir à Chalon pour l’Italie.
5 - Journée de voyage. Direction Chaumont – Gray – Ambérieux où nous arrivons à minuit.
6 - Lyon – Livron – Die – Gays à minuit

7 - Arrivée à Briançon à 4 H 30 – débarquement – logement.

8 - Départ de Briançon à 7 H pour le col du Mont-Genèvre. Arrivée à Cézanne à midi – route gelée –Je descends le col en bécane, très dangereux.

9 - Etape de Cézanne à Gulot 10 kms.

10 - Cette nuit, il a neigé. Nous partons pour Suza – route mauvaise – Pont en ciment armé – Remorque 20 chavire – Sommes logés au théâtre.

11 - Embarquement à 1 H de l’après-midi en gare du Suza. Passons à Turin à 6 H 30. Réception enthousiaste. Soldats italiens moins emballés.

12 - Passons à Milan sans arrêt. Direction Brescia. Arrivons à Rovato et rétrogradons sur Chiarri où nous débarquons à 4 H 50. Logement. Ordre.

13 - Journée de détente à Chiarri. Revue du capitaine commandant le groupe. Change : 142 %

14 - Départ à 12 H pour Brescia par route. Déplacement par la ville. Accueil très chaleureux. Fleurs, drapeaux. Nuit froide. Campons à côté de la gare. Attendons train de 7 H à 3 H du matin.

15 - Embarquement terminé à 3 H. Restons en gare de Brescia jusqu’à 12 H 30.
16 - Arrivée à Tavernello près de Vicenza à 4 H du matin. Débarquement et direction Creazza. Sommes cantonnés à Giacomi près Creazzo.

17 - Départ au jour pour cantonnement à Servizio.
18 - Séjour à Servizzio chez gens très affectueux.

19 - 20 - 21 - Séjour à Servizzio.
22 - Départ des pièces de tir pour une position à San Lorenzo (Monte San Lorenzo)

23 - Séjour à Servizzio. Le soir, la section rejoint les échelons pour départ de demain.

24 - Etape de Sovizo à Pozzaleone. Toute une journée de marche, passage de l’Astico à pied.
25- Etape de Pozzaleone à Rosa. Passage à gué et sur pont de bateaux de la Brenta. Vue très pittoresque.
26 au 30 – Séjour à Gudelfino.

DECEMBRE

1 - Départ de Gudelfino pour Altipole (place de Trévise). Direction Haute Piave

2 - Séjour à Altipole – Achat d’un lièvre de 7 livres

3 - Départ d’Altipole pour Posa près Casteleneco. Le même soir, la batterie monte en position à  Vardenega.
5 - Déménagement.
7 - Déménagement. Il gèle dur.

JANVIER 1918

1 - Posa. La position est à Vardenega vers le Monte-Zamba à 8 kms de Posa. Sommes à 9.
12 – Relève. Etape de Posa à Luzzarone par Rossano

26 - Départ en permission. Troupes italiennes embarquent pour la France. A 10 H, passage à Turin. Je trouve Barthe Eugène dans le même train que moi. Arrivée à Modane à 23 H (chauffés et éclairés)
       Arrivée à Lyon à 5 H. Correspondance à 5 H 35 sur Tarascon. Arrivée à 10 H 30. Arrivée à Montpellier à 14 H. arrivée à St-Rome à 16 H 30.

FEVRIER

11- Départ pour le front. Béziers à 15 H 30 – Lyon à 20 H – Modane à 9 H – A Vicenze à 12 H – Direction Dueville à 11 kms – Arrivée à 4 H à la batterie.

MARS

5 - Retrouvé Abel Rascalou – Bosc – Reverbel.

23- Départ des échelons de Dueville pour Vallarsova par Marostica. Les pièces sont à Cime Alker sur l’Altopiano d’Asiago à 1390 m d’altittude.

AVRIL

6 - L’ordre de départ et de relève arrive ce soir. Départ demain matin à la première heure pour la France.

7 - Départ renvoyé à demain. Seuls les 2 et 3 groupes partent.

8 - Départ à 7 H de Vallarsova par Marostica – Posenta sur foret de bateau. – Rosa – Citadella-Marosango (Campo San Martino, près Padoue – 35 kms d’étape) Arrivée à 17 H

9 - Repos

10- Embarquement ce soir à 21 H à Padoue à 18 kms (pluie)

11- Départ de Padoue à 12 H. Arrivée à Ferrara à 7 H du matin. Voie de Bologna encombrée, déraillement de la veille. Direction de Mondena, Plaisance et Geires. Arrivée à 12 H.
12-  De Geires  à Sowona – Vintimille.

13- À Avignon, ligne du Teil, Paray le Monial, Corbeil.

14- Corbeil, Juvisy, Grande ceinture et direction Givores.

15- Passons la nuit entre Versailles et Givors. Débarquement à Forges aux Eaux. Etape de 9 H jusqu’à Les Noyers où nous couchons. (Oise)

16- Départ de Les Noyers pour Ste Segrée puis Poix dans la Somme. Entendons la canonnade.

17- Ste Segrée par Foix à Blangy s/Poix.

18- Blangy s/ Poix –neige.

19- Séjour à Blangy s/Poix – froid et neige.

20- Etape de Blangy s/Poix à Fluy (11 kms d’Amiens)

21 – 22- Séjour à Fluy.

23- Départ de Fluy – Arguerres – Fevrières – Amiens – Arrivée à Poulainville à 17 H. Grand parc d’aviation anglais (300 appareils). Visite avions boches. Bombes.

MAI

2 - Bombardements avions boches. Amiens en feu.

3 - Etat d’alerte à la batterie.

4 - Départ de Poulainville – Direction Doullens – Cantonnement à Ampliers (Pas de Calais)

5 - Etape d’Ampliers à Bunéville près de St Pol et de Frévent (Pas de Calais) – pluie torrentielle – défense de mettre les imperméables.

6 - Repos à Bunéville jusqu’au 15
15- Etape de 10 kms de Bunéville à Héricourt. Beau temps.

16- Etape de Héricourt à Rimboval.
17- Etape de Rimboval à Campagnette.

18- Epidémie de grippe. Très chaud.

31- Embarquement ce soir à Saint-Omer.

JUIN

1 - Arrivée à Saint-Omer à 3 H du matin. Départ à 6 H, direction Calais –Boulogne – Le Tréport.

2 - Arrivées en vue de Paris à 10 H. Débarquement à la Ferté s/Jouarre. Cantonnement à Villers les Riganet près Lizy-sur-ourcq.

3 - Changement de cantonnement. Tancrou.

4 - De Tancrou à Villers – Départ en alerte dans 50 minutes. Une heure du matin à Marnoue-les-Moines, sous les arbres en attendant de monter en position vers Crouy-sur-Ourcq. A 9 H du soir, départ. On passe à Crouy-sur-Ourcq. Les échelons cantonnent au bois du château de Bellevue à Crouy.

5 - Les batteries sont en position en avant de Cerfroid. Le 5 au soir, départ pour la position carrière de 100 m de profondeur.
6 - Journée calme – Installation 12

13- La position et les bivouacs des échelons de combat sont battus par les boches.

14- A 1 heure du matin, départ des caissons de la position pour l’échelon : je pars avec la caisse du bureau. Marmitage au carrefour. Les papiers du bureau s’éparpillent sur la route. Nous revenons les chercher après coup. Nous retrouvons tout.

15- Les boches ont attaqué ce matin au jour, mais sont tombés sur un bec avec les alpins.
16- Le bivouac de Crouy est marmité. Nuit dehors.
17- Le bureau est transféré dans un pavillon côté ouest de Crouy.

JUILLET

4 - Dans la nuit du 4 au 5, alerte. Nuit blanche. Pas d’action. La position est marmitée par gaz.

5 - Les péripéties se multiplient ; les évacuations sont nombreuses. Les batteries fusionnent de groupe à groupe pour se consolider.
8 - Formation de la C.R. J’y passe.

9 - Le chef de la C.R. arrive.

17 - A 6 H, ordre de se porter en avant dans la nuit vers Mareuil. Départ à 11 H dans l’orage. Embouteillages successifs et prolongés. Arrivés au bivouac (Bois de Cerfroid) à 11 H du matin. Les tanks sont nombreux.

18 – A 14 H 30, le bombardement commence, l’attaque se fait et se prolonge toute la journée avec succès. Au soir, la direction a gagné 8 Kms et pris des canons.

19 - Au matin, mouvement en avant vers Dammard. Nouvelles attaques.
20 - Bivouac de Dammard. Avance de la direction au-delà de Neuilly-Saint-Front. Changement de Bivouac – Etape et installation à Neuilly.

22 - Départ de Neuilly s/ Front pour Sommelans par Priez.

23 - Station à Sommelans. La direction atteint Coincy.

24 - Station à Sommelans. Les Alpins sont relevés et attendent anxieusement.

25-26 – De Courchamps à Tancrou.

27 - De Tancrou à Cardi Sainte

28 - Embarquement à 5 H du soir à Esbly. Départ du train à 10 H avec 2 jours de vivres.

29 – Débarquement à 9 H du matin à Leuilly s/s Saulchoix, près Couty. Etape à Leuilly à Saulchoix près Poix. Cantonnement de repos.
30 - Les premiers permissionnaires partent.

AOUT

4 - A 1 H du soir, alerte et départ pour 1 H
5 - Etape à bicyclette de Saulchoix à Manulty. Cantonnement dans un bois pour tout le régiment.

6 - Bivouac dans le bois. Pluie incessante. Ravitaillement à 20 Kms en avant vers Dammartin.

7 - Départ dans l’après-midi pour Dammartin où on arrive à 9 H du soir. Nuit à la belle étoile.

8 - A 4 H 25, le bombardement commence, l’attaque réussit. Avance de 8 à 10 Kms à midi. A 2 H, déplacement jusqu’à Mareuil où le boche était encore le matin.

9 - Changement de bivouac à 10 H du matin, l’avance continue. Nous allons en avant de Mareuil. A 5 H du soir, étape à Mareuil au ravin de Plessier. Les avions viennent nous bombarder.

10- Etape à midi du ravin de Plessier à Hangest-en-Santerre où nous ne faisons que passer. Nous nous portons à droite d’Arvillers.

11- Station à Arvillers. L’attaque est plus dure. Les avions viennent bombarder.
12- Station à Arvillers. Le bois en Z résiste.

13- Arvillers. Les nuits entières nous sommes bombardés par avions.
14- Arvillers. Ce soir, vers les 11 H, sommes bombardés. Une bombe me tombe à 3 mètres et 3 autres non loin du trou où je dors. 32 chasseurs sont tués par les bombes.

15- Journée sans incidents. Je vais dormir dans un abri.
16- Changement de bivouac. Position en avant à gauche d’Erches. Le soir sommes marmités. Un homme est tué de la 21 à quelques mètres de notre abri et plusieurs chevaux aussi.

17-18-19 – Station à Erches. Les boches incendient un parc de voitures du génie à notre droite.
20 - Attaque française. Prise de tranchées. Avancées vers Raye.

21 - Journée calme.
22 - Nuit d’avions et de bombardements. Je vais au 2 groupe avec Jenicot. Les avions se promènent et jettent des bombes.
23 - Course du C.R. avec le chef en bicyclette. Permission.

SEPTEMBRE

8 - Départ à St Rome pour rejoindre la batterie par Capdenac Brive avec Alfred.

9 - Arrivée à Orchamp le matin à 6 H, à St-Omer en C. à 4 H où le train nous abandonne.

10 - De St-Omer à Coutry au C.I. de Rallimont.

11 - Départ de Centy à 7 H du matin. Arrivée à Amiens à 9 H. Départ d’Amiens à 17 H pour Ailly sur Norge. D’Ailly à Moreuil 9 kms à pied. A Moreuil, impossible de trouver C.R. Dors chez le major du cantonnement.

12 - Arrivée à la batterie.
13 - Départ de Moreuil à 11 H pour Chaussoy.

14 - Séjour à Chaussoy.

25 - Départ demain 6 H pour l’Est.

26 - Etape de Chaussoy à Contoise et bivouac.

27 - Etape de Contoise à Etalon.

28 - Etape d’Etalon à Douilly.

29 - Départ de Douilly.

30 - Monteville –Camp des Anglais.

OCTOBRE

1 au 6 - Ravin de Fresnois-le-Petit.

7 – 8   - Ferme « Mondolée » à 9 kms de St-Quentin. Attaques très dures par les chasseurs. Ligne Hindenburg.

9 - Bivouac ravin sud de Lebergies. La ligne Hindenburg est crevée. Les boches partent.

10 - Bivouac ravin de Fontaine – Uterte. Nous allons au sud de Fresnay.

18 - Etape de Quentin pour Fresnoy-le-Grand à la « Ferme sans nom ». Le soir on change de ferme. Relève demain matin.

19 - Etape à la « Ferme sans nom ».

20 - « Ferme sans nom ». Fusion de la 2ème B de dépôt.

21 - « Ferme sans nom ».

22 - Etape de la « Ferme sans nom » à Hergicourt sous une pluie torrentielle. Arrivée à 16 H.

23 - Hergicourt.

24 - Batterie en position.

26 - En avant de Ribermont.

27 - Ribermont : départ à 4 H du soir pour Courjumelles. Arrivée à la nuit sous la pluie.

28 - Ferme Courjumelles. Enterrement de Fabre Painphile d’Azinières tué le 27 au devant de Courjumelles. Enterré derrière la première maison sur la route de Courjumelles à Pleine Selves.

29 - Etape de Courjumelles à 6 kms de Guise.

30 - Attaque de Guise loupée. Aviation très active et bombes à volonté.

31 - Temps froid et pluie – journée calme.

NOVEMBRE

4 - Bombardement continuel.

5 - Au matin, l’agent de liaison nous apprend que le boche est parti. Etape jusqu’à la ferme de Jonqueuse et de là, à Guise, nous continuons à la ferme de la Désolation.

6 - Départ après la soupe pour Monceau. De Monceau à Le Brulé, sommes cantonnés chez des civils très gentils. Soirée très agréable.

7 - Départ à 7 H pour Chigny où nous mangeons la soupe (2 lapins). Départ après dîner pour Le Boujon. Passage et départ pour Lerzy. Souper et coucher au chant. Les parlementaires boches ont traversé les lignes cette nuit (bonne nouvelle).

8 - Départ à 8 H pour Froide Estrées à 3 kms. Le pont a sauté et la colonne doit faire le tour par La Capelle (16 kms). Il se confirme que les parlementaires boches sont au G.Q.G.

9 - Relevé ce soir, parait-il. Les pourparlers sont en bonne voie d’après les officiers.

10- Départ par un temps froid pour l’arrière, pour arriver à Malby à 10 H. Sortie de la messe.

11- A 5 H du matin, on nous annonce que l’armistice est signée, la nouvelle nous parvient officiellement par sans fil.
17- Arrivée à St Rome au matin. Perme.

JANVIER 1919

29- Etape de Mitry à Aulnay – Les Bondy Ferme Savigny – Neige

30- Etape des Aulnay à Tranconville.

31- Etape de Famenville à Medan près Toissy par la forêt de St-Germain.

FEVRIER 1919

1 - Medan (station de 1 jour). Maison de Zola

2 - Etape de Medan à Bazoches. Cantonnement à Hougarrey près Versailles. (St-Cyr)

21- Départ en perme par Versailles – gare de Lyon à 5 H.

22- Arrivée à Montpellier à 16 H.
23-  Arrivée à St-Rome à 17 H.

 

 

Voir sa correspondance  >>ici<<

 

Contacter le dépositaire de ce carnet

 

 

Retour accueil                Retour page précédente