Les Fraternisations durant 14-18, trêve de noël 1914

 

 

 

3....Secteur de la 52e division d’infanterie

Trêve de Noël : secteurs de Reims, Le Linguet, Les Cavaliers de Courcy

Marne, décembre 1914

 

 

 

En décembre 1914, la 52e division d’infanterie se positionnait dans la Marne, au nord de Reims.

La 52e DI n’était pas rattaché à un corps d’armée.

La 52e DI comprenait les 103e brigade (291e, 347e et 348e RI) et 104e brigade (245e et 320e RI, 49e et 58e Chasseurs)

J’ai donc « fouillé » dans tous les JMO (Journaux de Marches et Opérations) de ces unités ; Voici ce que j’y ai déniché :

 

JMO de la 52e division d’Infanterie

JMO de la 103e brigade d’infanterie (291e, 347e RI et 348e RI)

JMO du 291e RI

JMO du 347e RI

JMO du 348e RI

JMO de la 104e brigade d’infanterie (245e, 320e RI et 49e, 58e chasseurs)

JMO du 245e RI

JMO du 320e RI

JMO du 49e BCP

JMO du 58e BCP

JMO de la 52e division d’Infanterie

25 décembre : Journée calme.

(…) Après la tombée de la nuit, des Allemands se trouvèrent sur la route de Neufchâtel, ou dans les environs, avec des lanternes vénitiennes : on exécute sur eux des feux de salve

(…)

27 décembre :

d’après un compte rendu parvenu ce jour à la division, trois soldats sortis des tranchées du Cavalier de Courcy, sont allés à 100 m en avant converser avec les allemands qui ont fait de même, et qui leur donne une boîte contenant quelques cigares et journaux (…)

JMO de la 103e brigade d’infanterie (291e, 347e RI et 348eRI)

24 décembre :

Vers 13h00, une cinquantaine d’Allemands ont été signalés chantant dans la carrière en face du Linguet. L’Artillerie prévenue a aussitôt ouvert le feu (…)

JMO du 291e RI 

Les faits ne sont pas relatés dans le journal du 291e RI

JMO du 347e RI 

24 décembre :

Ordre pour la journée du 24 (pièce N° 226)

Dans la nuit, à partir de 23h, jusqu’à 4h, les Allemands ont (lancés ?) vers la tranchée de « la Noë »  des fusées ( ?) (…) au total, de différentes couleurs

Vers 12h30, on a entendu une cinquantaine d’Allemands, se trouvant dans une carrière, en face du Linguet, qui chantaient des chansons de Noël.

Notre artillerie a tiré alors, donnant de bons résultats (…)

25 décembre :

(…) Une patrouille de la 17e compagnie, partie à 23h, et rentrée vers 00h15, s’est approchée aussi près que possible des tranchées allemandes du Linguet, elle n’a rien signalé d’anormal

JMO du 348e RI 

Les faits ne sont pas relatés dans le journal du 348e RI

JMO de la 104e brigade d’infanterie (245e, 320e RI et 49e, 58e chasseurs)

25 décembre :

Calme absolu sur tout le front.

Dans la soirée on voit des Allemands sur la route de Neufchâtel avec des lanternes vénitiennes. La 18e compagnie du 245e leur envoie des feux de salves. (...)

JMO du 245e RI 

Secteur de Betheny-Witry (Marne, près de Reims)

 

 

 (…)

La nuit de Noël a été marquée par un calme complet du canon mais par des coups de fusil isolés qui ont durés toute la nuit.

De part et d’autre des 2 camps, on semblait vouloir signifier qu’en cette nuit de réjouissances on veillait néanmoins et montrait toute diligence

25 décembre

Journée calme.

Le soir vers 18 h, une

 

 

vingtaine d’Allemands munis de lampions défilent sur la route de Neufchâtel, parallèlement à nos tranchées ; quelques salves envoyés dans leur directions, les dispersent. Le calme de cette journée est dû à ce fait que les Allemands ont fêtés Noël pendant toute la nuit de la veille et tout le lendemain

Nuit calme

26 décembre :

(…)

la nuit a été très calme

(…)

L’après-midi et la soirée sont calmes, ainsi que la nuit (ajouté plus tard)

JMO du 320e RI

Les faits ne sont pas relatés dans le journal du 320e RI

JMO du 49e BCP 

Le journal des marches du bataillon manque entièrement

JMO du 58e BCP 

Le journal des marches du bataillon manque à cette période de fin 1914

 

 

 

Voir les nombreux autres cas de fraternisations (5e, 28e, 52e, 53e, 70e divisions d’infanteries, et les écrits des soldats)

 

Retour accueil                Retour page précédente