Bataillons de Chasseurs 1 à 32

Une division d’Infanterie en 1914, c’est quoi ?

 

 

Mise à jour : décembre 2013

Un régiment en 1914, c’est quoi ?

Signaler une erreur ou omission sur cette page

Essayer de retrouver une photo d’un ancêtre soldat

 

Les BCP (Bataillon de Chasseurs à Pied) sont composés généralement d'hommes de petite taille, très vifs et excellents tireurs. Ces bataillons rapides agissent en tirailleurs à l'avant de l'infanterie, c'est à dire en profitant des accidents de terrain pour se poster et viser, à la différence de l'infanterie dite "de ligne" laquelle est employée en formation plus ou moins compacte jusqu'en 1914.

Les BACP (A= Alpins) étaient spécialisés et adaptés pour les combats des régions montagneuses

Il existe 31 bataillons de Chasseurs d’active en août 1914.

 

Pour les bataillons de réserve, pour leur N°, on ajoute 40 à celui du bataillon d’active.

Les « Alpins » de réserve étaient, eux, des BCA ; ce qui les différenciaient de ceux d’active

Exemple le 26e BCP avait comme réserve le 66e BCP, le 24e BCAP le 64e BCA, etc...

Les BCP, BCA et BACP n'ont jamais eu qu'un seul et unique drapeau commun et n'ont jamais été enrégimentés mais chaque division disposait d'un bataillon. Ils sont également célèbres pour leur cor de chasse (apparu seulement au XXe siècle), leur pas de course, et leur couleur "bleu jonquille".

 

Ils sont composés, en 1914, généralement de 6 compagnies et d’une section de mitrailleuses ; total d’environ 1700 hommes.

9 bataillons furent créés pendant la guerre les : 32e, 102e, 106e, 107e, 114e, 115e, 116e, 120e, 121e

 

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : image006

 

Soldats du 2e bataillon de Chasseurs, 1916. Merci à Pierre

 

 

         

Choisissez le N° du bataillon recherché :

10-20     20-30     30-32

1er Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Senones, Saint-Dié

Il fait partie de la 86e brigade d’infanterie (« brigade bleue »), 43e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 43e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Alsace (début août) : garde des cols du Hantz et du Las    Opérations d’Alsace (mi-août) : Saint-Blaise, la Chipotte, Schirmeck (août)     bataille de Sarrebourg (fin août) : Saint-Quirin, Vallerysthal-Trois-Fontaines, Bréménil, Pexonne (26/09), La Chipotte (30/08-04/09)  

Champagne (sept.) : Sompuis, Cernon, Bussy-le-Château, moulin de Souain puis Artois (oct.) : Notre Dame-de-Lorette, Ablain-Saint-Nazaire, bois de la Haie        Flandres (nov.) : Wytschaete, bois de la Kapellerie, bois 40, Zonnebecke  

1915 Artois (déc.1914-mars) : Notre-Dame-de-Lorette puis en mai : Les Ouvrages Blancs, pertes : 700 h.

Tranchée des Saules (juin-juil.) puis en sept. : Les corons d’Angres, bois en Hache pertes : 700 h.

Fond de Buval, secteur de Notre-Dame-de-Lorette, Angres (sept.-déc.)

1916 Bataille de Verdun (mars-avril) : fort de Tavannes, La Redoute de Vaux, bois Chapitre, Etang de Vaux   Champagne (mai-juil.) Tahure, Gratreuil       Bataille de la Somme (août-sept.) : Soyécourt, Vermandovillers, ouvrage du Scorpion, tranchée du Cerisier, parc du château de Deniécourt puis La Chapelle-Saint-Georges, tranchée Sébastopol (nov.)

Pendant cette période, un déplacement lui valait l'honneur de prendre part à la revue du 14 juillet à Paris. Les chasseurs y défilent portant fièrement la fourragère aux couleurs de la croix de guerre.  

1917 région de Château-Thierry (avril), Chemin des Dames (mai-juil.) : Le Panthéon puis (oct.) : La Malmaison, carrière Montparnasse, Chavignon, ouvrages des Oubliettes, bois des Bousseuses une mutinerie au sein du bataillon aurait été observée en juillet 1917 (à vérifier)

1918 Vosges (fév.-avril) : Frapelle, Lesseux puis Aisne (mai-juin) : Arcy-Sainte-Restitue, ravin de Branges, bois d’Arcy, Loupeigne, Armentières-sur-Ourcq, bois Bussiare

Champagne (juin-juil.) : Perthes-lès-Hurlus puis Champagne (sept.) : Mont Muret, Monts des Singes puis en oct. : Banogne, Recouvrance, Adon (11/11)

2ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Lunéville

Il fait partie de la 21e brigade d’infanterie, 11e division d’infanterie, 20e corps d’armée

À la 11e division d’infanterie d’août 1914 à avril 1915, puis à la 153e division d’infanterie jusqu’en déc. 1916 et retour à la 11e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, 2 à l’ordre du corps d’armée, 2 à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Lorraine : Einville, Arracourt, forêt de Parroy, combat de Vaucourt (11/08) pertes importantes

Le 2ème BCP est mis à la disposition du général CONNEAU, commandant du corps de cavalerie CONNEAU à partir du 18 août, jusqu’au 31/08  : bois d’Obervald 18/08 (sud de Sarrebourg), , Kerprich, plateau de Langatte, Gosselming, bois de Bergvald, Gondrexange (20/08), retraite : Réchicourt, Igney, Amenoncourt, Gondrexon, (21/08), combat de Vého (22/08), Gerbéviller, Moriviller, ferme de la Naquée (23/08), Borville, ferme Mattecourt, ferme de Loro, attaque du bois de Lalau et de  Rozelieures (25/08) pertes très sévères

Demande de l’historique du Corps de Cavalerie CONNEAU (154 pages), le 2ème BCP y était rattaché en août 1914

 

Victoires de Lorraine : combat de Vitrimont (début sept.), Gellenoncourt

Somme (sept.) : Chuignes (25/09), Mametz, combats de Parvillers (07/10) 500h. hors de combat

Artois (oct.) : Monchy-au-Bois puis bataille des Flandres (nov.-déc.) : bois 40, Saint-Eloi, Langemarck, Wydendreft (04/12), bois 40

1915 armées du Nord (janv.-avril) : l'Yser, Zillebecke, Langemarck, Pilkem   Artois (mai) : Le Labyrinthe, tranchée d’Eulembourg, Écurie

Bataille de Champagne (sept.) : Rouvroy, Ripont (30/09) pertes très sévères Somme (nov.) : Sailly-Saillisel

1916 bataille de Verdun (fév.-mars) : Louvemont, Douaumont puis cote 304, Haucourt

Somme (juil.) : Maurepas, Curlu, Hardecourt, Combles puis en Lorraine

1917 Lorraine (janv.-mars) : Méhoncourt, Pexonne, Baccarat

Le Chemin des Dames (mai) : secteur de Braye-en-Laonnois, ferme Malval très nombreuses pertes (20/05)

Secteur de Soissons (juil.) puis Lorraine (juil.-oct.) : Flirey

1918 Verdun (janv.-mars) : bois des Fosses puis Picardie : Montgérain (juin)

Soissons (juil.-août) : Soissons, Nouvron, forêt de Coucy (sept.) puis Flandres (oct.) : bords de l’Escaut

3ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : St Dié

Il fait partie de la 86e brigade d’infanterie (« brigade bleue »), 43e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 43e division d’infanterie d’août 1914 à déc.1916, puis à la 170e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

3 citations à l’ordre de l’armée, 2 à la division, fourragère verte, voir les citations

1914 Alsace (début août) : garde des cols du Hanz et du Laas puis (mi-août) : Provenchères, Vallerysthal, Raon-l’Etape, col de Saales, Vallée de la Bruche

Bataille de Sarrebourg (fin août), Rambervillers, col de la Chipotte 

Champagne (sept) : Suippes, Souain   Artois (oct.) : Ablain-Saint-Nazaire puis Flandres (nov.) : Hollenbecke, Zonnebecke

1915 Artois (déc.1914-mars) : Notre-Dame-de-Lorette puis Les Ouvrages Blancs, Souchez puis en sept. : Angres, bois en Hache, fond de Buval, secteur de Notre-Dame-de-Lorette, Angres (sept.-déc.)

1916 Bataille de Verdun (mars-avril) : batterie de Damloup, fort de Vaux, Douaumont puis Champagne (mai-juil.) : secteur de Tahure

Bataille de la Somme (août-sept.) : Soyécourt, Vermandovillers, Deniécourt (nov.)

1917 région de Château-Thierry (avril) puis Chemin des Dames (mai-juil.) : Le Panthéon

Aisne (oct.) : La Malmaison, carrière Montparnasse

Il se produit une mutinerie massive au 370e RI, certains chasseurs du 3e BCP y participèrent.

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 170e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

1918 Vosges (fév.-avril) : Frapelle puis Aisne (mai-juin) : Arcy-Sainte-Restitue, Branges, Loupeigne puis Champagne (juin-juil.) : Perthes-lès-Hurlus         Champagne (sept.) : Monts des Singes

4ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint-Nicolas-de-Port

Il fait partie de la 21e brigade d’infanterie, 11e division d’infanterie, 20e corps d’armée

À la 11e division d’infanterie d’août 1914 à avril 1915, puis à la 153e division d’infanterie jusqu’en déc. 1916 et retour à la 11e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, 1 au corps d’armée, une à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Haraucourt (début août) puis offensive 2ème armée (6-12/08) : Chambrey, Bezange puis Vic-sur-Seille

Bataille de Morhange puis Lorraine : combat de Vitrimont  (sept.)

Somme (sept.) : Cappy, Éclusier, route de Dompierre, Frise, Herbécourt, Dompierre puis Carnoy (oct.), Hannescamps

Bataille des Flandres (nov.) : bois 40, Saint-Eloi, Langemarck, Boesinghe

1915 Flandres (janv.-juin) : Zillebecke, cote 60, Langemarck, Pilkem (avril), Steenstraate, maison du Collègue

Artois (juin) : le Labyrinthe puis Lorraine (juil.-août)    Champagne (sept.-déc.) : butte du Mesnil, bois en Zigzag, Tahure

1916 Lorraine (janv.) fort de Manonviller puis bataille de Verdun (fév.-mars) : Souville, bois de Vaux, Bezonvaux, bois de la Vauche, bois de la Caillette puis bois Camard, cote 304 (avril)

Somme (juil.-août) : Hardecourt, tranchée de Koloméa puis en nov. : bois de Saint-Pierre-Waast

Lorraine (déc.-mars 17) : forêt de Champenoux, Brin, le Four-à-Chaux, Baccarat

1917 Le Chemin des Dames (mai) : secteur de Braye-en-Laonnois, bois du Drapeau, tranchées de l’Anse et du Havre, ferme Froidmont, La Bascule     Lorraine (juil.-oct.) : Flirey, Beaumont

1918 Verdun (janv.-mars) : bois des Fosses puis Picardie : combat de Montgérain, Tricot, Courcelles, Méry (juin)

Soissons (juil.-août) : Mercin-et-Vaux, prise de Soissons, Nouvon, Vingré, Tartiers, Praast, forêt de Coucy (sept.)

Flandres (oct.) : plateau de Nazareth, bords de l’Escaut

5ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint Étienne-les-Remiremont

Il fait partie de la 81e brigade d’infanterie, 41e division d’infanterie, 7e corps d’armée

À la 41e division d’infanterie d’août 1914 à déc.1914, puis à la 66e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, 1 à l’ordre du corps d’armée, 2 à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Vosges : Cols de Bramont et d’Oderen, Munster, Giragoutte, Gérardmer, Fraize, col du bonhomme, Raves, Bertrimoutier, Spitzemberg, secteur de Raon-L'étape puis Haute-Alsace (déc.) : Steinbach, Uffholtz, Goldbach

1915 Vosges (toute l’année) : Steinlebach, Uffholtz, ballon de Guebwiller, Hilsenfirst (juin), bois en Brosse, le Linge, Le Sudelkopf, Hartmannswillerkopf, Hilsenfirst, Le Pain de Sucre

1916 Vosges (janv.-avril) : Hartmannswillerkopf puis Somme : Rothois, Cerisy, Hem, bois de Hem, route Cléry-Maurepas, Cléry  (juil.-sept.), Maurepas, Frégicourt, Sailly-Saillisel (oct.)   Vosges (nov.-janv.) : le Braunkopf

1917 Alsace (fév.-mars) : Dieffmaten, Traubach  Aisne (avril- juin): ferme Beaugilet, bois de Beaumarais, bois des Couleuvres, plateau de Californie, puis le Panthéon, ferme de la Royère (juil.), ravin d’Ostel, tranchée de la Gargousse (août), bataille de la Malmaison (oct.) : Chassemy, carrières de Rouges-Maisons, carrières et tranchée du Chardon

1918 Vosges (janv.-avril) : Hartmannswillerkopf puis Thann, la Dent de Scie

Somme : Berneuil, bois Sénécat (mai), bois des Brouettes (juin), le Gros-Hêtre, Castel (juil.), bois en Z (juil.), Morisel

Picardie : Moreuil (août) puis Aisne (août-sept.) : ferme de Montécouvé, ferme Valpiez, Vauxaillon, ravi d’Ailleval

6ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Nice

Non embrigadé, à la disposition du général commandant la 2ème armée, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e division d’infanterie d’août 1914 à nov.1914, puis à la 46e division d’infanterie de mars 1916 à nov. 1916

6 citations à l’ordre de l’armée, fourragère rouge, voir les citations

1914 Marainviller, Hénaménil, forêt de Parroy (mi-août), Xures (16/08), Lagarde, Gelucourt, Guéblange, Dieuze (18 août), combat de Vergaville

Retraite : Donnelay, Moncourt, Parroy, Bauzemont

Victoires de Lorraine : Xermaménil, Lamath (26/08), cote 278, ferme des Goulots, Vassincourt (6 au 09/09), Rembercourt (14/09), bois de Forges (16/09)

Bataille de la Woëvre (sept.-oct.) : bois de Cheppy, Malancourt, Vauquois, forêt de Hesse

Verdun (oct.) : Mort-Homme, bois des Forges, moulin de Rafecourt

Flandres (nov.-déc.) : sud d’Ypres, bois Quarante, bois de Confluent puis Artois (déc.) : Berthonval

1915 Alsace (janv.) : Tête des Corbeaux, col du Mesnil, col de Bussang, Le Sudelkopf (fév.), Rimbach, Le Reichsackerkopf (mars), Opération au Linge, Braukopf, prise du Petit-Reichsacker (juin-oct)

Le bataillon embarque à Toulon pour Bizerte le 21 nov. à bord du « Provence » puis réembarque pour Corfou début janvier sur les croiseurs « Edgard-Quinet », « Waldeck-Rousseau », « Ernest-Renan » et « Jules-Ferry »

Grèce (déc.-mars 16) : Corfou, île de Vido.   

1916 Embarquement pour Marseille sur « La Savoie » (mi-mai)

Vosges (juin) : le Linge puis bataille de la Somme (août-sept.) : Curlu, tranchée de Mossoul, bois de Riez, ferme de l’Hôpital, bois Rainette, tranchée des Berlingots, Bouchavesnes puis bois de Saint-Pierre-Waast (nov.)

1917 Alsace (janv.-mars) puis Aisne (avril) : bois de Beaumarais, bois en Mandoline, Craonne (juin)

Chemin des Dames (juil.-août) : tranchée de Gargousse puis la Malmaison (fin oct.) puis Vosges (déc.-fév. 18) : Le Sudel

1918 Somme (avril-juin) : bois Sénécat, Rouvrel puis bois des Brouettes, ferme d’Anchin (juil.), Moreuil, Morisel, bois Billot (fin juil.)

Aisne (août-sept.) : secteur de Leuilly-sous-Coucy, ferme Bailly, Trou des Loups, Banc-de-Pierre, Mont des Tombes puis Mont des Singes, Vauxaillon (sept.), ferme Moisy

Sambre (oct.) : ferme de Turpigny, Hannapes, Etreux, forêt d’Andigny

 

Lire sur mon site, le carnet de guerre de Jean NEGRONI, soldat dans ce bataillon

7ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Draguignan

Non embrigadé, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 46e division d’infanterie de mars 1916 à nov. 1918

2 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère verte, voir les citations

 1914 Vosges (août) : col de Sainte-Marie-aux-Mines (10/08), col des Bagenettes (15/08), Ranrupt (21/08), Raon-l’Etape (26/08), Saint-Rémy (28-29/08), La Bourgonce, Nompatelize

La Salle (03/09), Haut-du-Bois (6-9/09) puis Somme (sept.-oct.) : Vermandovillers, Chaulnes, Lihons, Maucourt

Belgique (nov.-déc.) : Poperinghe, sud d’Ypres puis Artois : Mont-Saint-Eloi (déc.)

1915 Vosges (janv.-mai) : sommets des Vosges : l’Hartmannswillerkopf puis l’Hilsenfirst (juin) puis Mattle, Metzeral, Fachwiller, Hirtzstein (juin-janv.1916)

1916 Vosges (fév.-juin) : Hilsenfirst, le Lingekopf, secteur des Lacs

Bataille de la Somme (août-nov.) : Maurepas, ferme de l’Hôpital puis Sailly-Saillisel (nov.), bois Saint-Pierre-Waast puis Vosges (déc.-janv.17) : l’Hilsenfirst

1917 Aisne (avril) : Mézy, secteur de Brimont (avril-mai), Sapigneul (juin), puis Craonne, plateau des Casemates (août-sept.)

Départ pour l’Italie le 1/11

1918 Italie (nov.17-avril) : région du Lac de Garde, Monte Tomba, Monfénéra

Flandres belges (mai-juin) : Dickebusch puis Champagne (juil.-août) : Wargemoulin, secteur entre Jonchery et Souain, bois de la cote 139

Picardie (août-sept.) : Faverolles (09/08), château de Tilloloy, Crapeaumesnil (22/08), bois Casimir, Roupy, le Fayet, combat de Morcourt, ferme de Tilloy (oct.), Etreux (20/10), bois de la Queue de Bouée, Nouvion, Etrouyh, Glageon

8ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Étain

Il fait partie de la 83e brigade d’infanterie, 42e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 42e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

1914 Vers Charleroi : Charleroi, Longuyon

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Soizy-aux-Bois et Villeneuve-lès-Charleville, Château de Mondement

Bataille des Flandres : Nieuport, Dixmude, Steenstraate (début nov.)

1915 Woëvre : Maizeray (11-13 avril)

Opérations en Argonne (mai – nov.) : La Gruerie, Four-de-Paris, Bagatelle puis bataille de Champagne : Aubérive (sept.)

1916 Bataille de Verdun : Haudremont, Thiaumont,  Mort-Homme (fév.-mars)

Bataille de la Somme : Rancourt, Sailly-Saillisel (oct.) puis bois de Saint-Pierre-Waast

1917 Aisne : attaque sur Berry-au-Bac (avril)

1918 Parly, Soissons, Ambleny puis Champagne : Aubérive, St Hilaire (juil.), Somme-Py (sept. -oct.)

9ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Longwy

Il fait partie de la 87e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 4e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

1914 Corps de Cavalerie Sordet : Spincourt, Mangiennes (10-12 août), Bellefontaine puis retraite : Cesse  

Bataille de la Marne (5 au 13 sept.) : Sermaize, Maurupt-le-Montois puis combats à l'ouest de l'Argonne (14-17 sept.)

1915 Champagne : cote 196  (mars) puis Woëvre : Maizeray  (avril) bataille de Champagne : Tahure (oct.), cote 193 (nov.)

1916 Bataille de Verdun : bois de Vaux Chapitre, Fleury, Douaumont (avril)

Bataille de la Somme : Berny-en-Santerre (sept.)

1917 Offensive de l'Aisne : cote 108 (avril)

1918 Le Chemin des Dames puis offensive de la Marne, Forêt de Riez, Bois Meunière, Arcis-le-Ponsart, L'Ardre

Offensive de Champagne, Liry, Croix-Saint-Gilles

10ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : St Dié

Il fait partie de la 86e brigade d’infanterie (« brigade bleue »), 43e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 43e division d’infanterie d’août 1914 à déc.1916, puis à la 170e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

Une partie du 71e BCP, dissous, rejoint le 10e Chasseurs en juin 1918

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Alsace (début août) : garde de la frontière : La Fave, col de Sainte-Marie-aux-Mines puis opérations d’Alsace (mi-août) : Saint-Blaise (15/08), Schirmeck, combat de Vallerysthal 1/3 du bataillon est hors de combat

bataille de Sarrebourg (fin août) : Sainte-Barbe, La Chipotte (30/08-04/09)

Champagne (sept.) : Bussy-le-Château, Suippes (13/09), moulin de Souain

Artois (oct.) : Carency puis Flandres (nov.-déc.) : Saint-Eloi, château d’Hollenbecke pertes très sévères  

1915 Artois (déc.1914-mars) : Notre-Dame-de-Lorette pertes : 500h. puis en mai-juil. : prise du fond de Buval, puis en juin le bois Carré, Les Ouvrages Blancs, Noulette puis en sept. : fortin d’Angres    bois en Hache (sept.-déc.)

1916 Bataille de Verdun (mars-avril) : La Caillette, ravin de la Mort, bois de Souville, tunnel de Tavannes, devant le fort de Vaux (avril)

Champagne (mai-juil.) : butte du Mesnil puis bataille de la Somme (août-sept.) : bois de Soyécourt, point 606, parc du château de Deniécourt

1917 Alsace (fév.-mai) puis Chemin des Dames (juin-sept.) : Fruty, La Malmaison

Il se produit une mutinerie massive au 370e RI, certains chasseurs du 10e BCP y participèrent. Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 170e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

Péronne (nov.) puis Vosges (déc.) : Saint-Dié

1918 Vosges (fév.-avril) : La Fontenelle   secteur de Soissons (mai-juin) : Fontenoy, Montagne de Paris, Vaux, Montaigu puis Champagne (juin-juil.) : Saint-Hilaire-Le-Grand, la Taupinière

Champagne (sept.) : Somme-Py, chute de la butte de Souain, fortin d’Essen puis en oct. : Banogne, Saint-Quentin-le-Petit, Prouilly, Pévy (11/11)

11ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Annecy

Il fait partie de la 56e brigade d’infanterie, 28e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 28e division d’infanterie d’août 1914 à déc.1914, puis à la 47e division d’infanterie jusque nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Opérations d’Alsace : Vallée de la Bolle, col du Bonhomme, Orbey, calvaire du Lac Blanc, col des Charbonnières (mi-août), Belle-Fosse, Saint-Blaise, Stampoumont, crête des Genêts (21/08)  Xainfaing, Le Kemberg, Saint-Dié   Somme (sept.) : Lihons, ferme Lihu (26/09), Vermandovillers   Cappy (28/09), Dompierre   Belgique (oct.-nov.) : le Kemmel  puis Artois (déc.) : Carency, Berthonval

Le Général PASSAGA, quand il prend le commandement de la brigade nouvellement formée décide d'appeler le 11ème du nom de « Bataillon de Carency ».

1915 Vosges (fév.- mars) : Soultzeren, Reichsackerkopf, opération au Linge (juin-oct) : Metzeral, le Braunkopf, ferme de Meyerhof, Le Barrenkopf (juil.), le Linge (août), Hartmannswillerkopf (fin 16)

1916 Vosges (janv.-mai) : Hartmannswillerkopf, Hilsenfirst puis bataille de la Somme : est de Curlu, la Grande Carrières, bois de Hem (juil.), sud de Maurepas (août), Mont-Saint-Quentin (sept.-oct.)

Vosges (nov.-janv.17) : Combrimont, Croix-le-Prêtre, cols de Saales et de Sainte-Marie

1917 secteur de Chevreux (juin-juil.)  

Il se produit une mutinerie massive au 70e bataillon de chasseurs, qui faisait aussi parti de la même division que le 11e Chasseurs :

2 juin :

« Dans la nuit du 2 au 3, une émeute éclate au 70e bataillon.

La 7e compagnie qui s’est mutinée essaye d’entrainer le reste du bataillon sans y parvenir. À 2 heures les émeutiers se dispersent d’eux-mêmes et rentrent se coucher dans leur cantonnement.

Au matin, on compte trois blessés dont 2 par balle. Près de 400 coups de feu ont été tirés par les émeutiers. »

« Le 12 juin à 3 heures, a lieu l’exécution du caporal DAUPHIN et du chasseur RENAULT, condamnés à mort.

Le recours en grâce de LIEBERT est accepté et sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité. L’exécution se passe sans incident. »

 

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 47e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

 

Gondrecourt (août) puis Champagne (sept.) : Tahure

Italie (nov.- déc.) : Monte Tomba, Monfénéra

1918 Ourcq (juil.) : Rassy, Grisolles, bois du Châtelet puis Roye (août) : Andechy, bois de Bracquemont, Balâtre

Saint-Quentin, Sequehart, Chardon-Vert (04/10), bois des Cocotiers, Fontaine-Uterte (08/10)

12ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Embrun

Il fait partie de la 54e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 66e division d’infanterie d’oct. 1914 à janv. 1915, puis à la 47e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Opérations d’Alsace : Vallée de la Bolle, col d'Anozel, Ban-de-Sapt puis course à la mer : Foucaucourt-en-Santerre, Herleville  (sept.)

1915 Vosges : Reichsackerkopf (mars) puis Opération au Linge (juin-oct.) : enlèvement des sommets d'Alsace

1916 Bataille de la Somme : Sud de Maurepas, Bois de Hem, bois du Ravin, calvaire de Maurepas, Mont-Saint-Quentin (juil-sept)

1917 secteur de Reims (mai) : cavaliers de Courcy puis en août-oct. : Chemin des Dames : Craonne

 

Il se produit une mutinerie massive au 70e bataillon de chasseurs, qui faisait aussi parti de la même division que le 12e Chasseurs :

2 juin :

« Dans la nuit du 2 au 3, une émeute éclate au 70e bataillon.

La 7e compagnie qui s’est mutinée essaye d’entrainer le reste du bataillon sans y parvenir. À 2 heures les émeutiers se dispersent d’eux-mêmes et rentrent se coucher dans leur cantonnement.

Au matin, on compte trois blessés dont 2 par balle. Près de 400 coups de feu ont été tirés par les émeutiers. »

« Le 12 juin à 3 heures, a lieu l’exécution du caporal DAUPHIN et du chasseur RENAULT, condamnés à mort.

Le recours en grâce de LIEBERT est accepté et sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité. L’exécution se passe sans incident. »

 

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 47e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

 

 Secteur italien : Monte Tomba, Monfénéra

1918 Italie (janv.-mars) : Monte-Fenera, Monte Tomba puis Flandres belges (mai-juin) : Le Kemmel

Contre-offensive Marne et Ourcq (18-25 juil.) puis Somme, tunnel du Tronquoy, Nord de Saint-Quentin, bois des Taupes, Courjumelles, Guise

13ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Chambéry

Il fait partie de la 56e brigade d’infanterie, 28e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 28e division d’infanterie d’août 1914 à nov.1914, puis à la 47e division d’infanterie de mars 1916 à nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Vosges : Orbey, Turckheim, Sultzern (15/08), Munster, Logelbach (23/08), Saint-Dié, Plainfaing, Mandray (27/08), Tête de Behouille, Foucherol, Mangoutte, Mandramont (9-10/09), Vissembach, bois de la Garde, Le Mont, Lusse (26/09), col de Sainte-Marie-aux-Mines (oct.-nov.)

Vosges : Chapelle Saint-Antoine, Hartmannswillerkopf (déc.)

1915 Vosges : Hartmannswillerkopf (janv.-avril), Metzeral (mai-juin), Sondernach (juil.-août), Hartmannswillerkopf (jusque déc.)

1916 Vosges : Metzeral (janv.-mars), Fraize (mars), col de Sainte-Marie, Le Violu (avril-juin)

Bataille de la Somme (jul.-oct.) : Maurepas, Le Forest, Rancourt, Sailly-Saillisel (nov.) puis Vosges (déc.) : Metzeral

1917 secteur de Reims (mai) : cavaliers de Courcy, cote 108 puis en août-oct. : Chemin des Dames : Craonne, plateau des Casemates

Embarquement pour l’Italie début nov.

1918 Italie (janv.-mars) : Monte Fenera, Monte Tomba

Flandres belges (mai-juin) : Le Kemmel, Dickebusch    Champagne (juil.) : est de Saint-Hilaire      Picardie (août) : secteur de Montdidier, Faverolles, Fescamps, bois des Loges, Le Cessier, Rouppy, Morcourt (début oct.), ferme Tilloy, Saint-Quentin, Etreux, Boue, Le Nouvion

14ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Grenoble et Maroc

Il fait partie de la 53e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 27e division d’infanterie d’août 1914 à nov.1914, puis à la 47e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Opérations d'Alsace (fin août) puis Lorraine : Haute-Meurthe

Bataille de la Marne (6 – 13 sept.) : St Rémy (10 sept.) puis course à la mer : Vermandovillers, Chaulnes, Lihons

1915 Vosges : Stosswihr, bois de Eichwald (fév.) puis opération au Linge (juin-oct)

Enlèvement des sommets d'Alsace : Reichsackerkopf   Enlèvement des sommets d'Alsace ; Bataillon presque anéanti durant cette opération

1916 Bataille de la Somme : Sud de Maurepas, Bois de Hem, Bois du Ravin, Calvaire de Maurepas, Mont-Saint-Quentin (juil.-sept.)

1917 secteur de Reims (mai)

Il se produit une mutinerie massive au 70e bataillon de chasseurs, qui faisait aussi parti de la même division que le 14e Chasseurs :

2 juin :

« Dans la nuit du 2 au 3, une émeute éclate au 70e bataillon.

La 7e compagnie qui s’est mutinée essaye d’entrainer le reste du bataillon sans y parvenir. À 2 heures les émeutiers se dispersent d’eux-mêmes et rentrent se coucher dans leur cantonnement.

Au matin, on compte trois blessés dont 2 par balle. Près de 400 coups de feu ont été tirés par les émeutiers. »

« Le 12 juin à 3 heures, a lieu l’exécution du caporal DAUPHIN et du chasseur RENAULT condamnés à mort.

Le recours en grâce de LIEBERT est accepté et sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité. L’exécution se passe sans incident. »

 

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 47e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

 

Puis en août-oct. : Chemin des Dames : Craonne, plateau des Casemates

Embarquement pour l’Italie début nov.

1918 Italie (janv.-mars) : Monte Fenera, Monte Tomba puis Flandres belges (mai-juin), bataille de Picardie (début août)

15ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint Étienne-les-Remiremont

Il fait partie de la 81e brigade d’infanterie, 41e division d’infanterie, 7e corps d’armée

À la 41e division d’infanterie d’août 1914 à déc.1914, puis à la 66e division d’infanterie d’oct. 1915 à nov. 1916, et à la 46e division d’infanterie jusqu’en nov.1918

3 citations à l’ordre de l’armée, une à la division, fourragère verte, voir les citations

1914 Alsace : Cunay (8/08), Aspach (10/08), Mulhouse (19 août), La Louche (sept.-déc.) Vosges : Steinbach, Uffholf (déc.)

1915 Vosges : Uffholz (janv.-mai), Sondernach, Hilsenfirst (juin-juil.), crête de Barrenkopf, le Linge (juil.-août), Hartmannswillerkopf (sept.), Rehfelsen (oct.-déc.)

1916 Vosges (janv.-juin.) : Hartmannswillerkopf, Reichsacker puis bataille de la Somme : Cléry (août), Bouchavesnes (sept.) puis Sailly-Saillisel (oct.)

Alsace (déc.-janv.) : Judenhut, Sondernach

1917 nord de Reims (mai-juin) : Sapigneul puis en août-oct. : Chemin des Dames : Craonne

Embarquement pour l’Italie début nov.

1918 Italie (janv.-mars) : plateau d’Asiago, Monte Tomba

Flandres belges (mai-juin) : Dickebusch

Champagne (juil.) : Perthes-lès-Hurlus, Picardie (août) : Crapeaumesnil, Beuvraignes, Lozière, Remaucourt, Essigny-le-Petit, canal de la Sambre

16ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Labry (Meurthe-et-Moselle)

Il fait partie de la 84e brigade d’infanterie, 42e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 42e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

6 citations à l'ordre de l'armée, une à l’ordre du corps d’armée, fourragère rouge, voir les citations

1914 Labry, ferme du Trembloy, Jeandelize, Pierrepont, Saint-Pierre-Villers (22/08), Nouillonpont (24/08)

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : bois de la Branle, Chapton, Soizy-aux-Bois, bois de Mondemont, Plinthes, Pleurs, Connantray, Châlons, Juvigny, Bouy

Secteur de Reims (sept.-oct.) : Saint Léonard, ferme d’Alger, fort de la Pompelle

Bataille des Flandres : combat de Ramscappelle (30/10), château de Dixmude, Pypegaele, Wytschaete, maison de la Bienfaisance, Zillebecke, Branden (nov.-déc.)

1915 Argonne (janv.-août) : La Gruerie, Four-de-Paris, secteur de Marie-Thérèse, La Harazée, Bagatelle, Beaumanoir   bataille de Champagne : Aubérive, tranchée de Douai (25-30 sept.) le soir du 25 sept. le bataillon est réduit à 150 h. encore en état de combattre

1916 Bataille de Verdun (mars à mai) : ravin de Froideterre, Douaumont (mars), Chattancourt, Cumières, Le Mort-Homme (fév.-mars)

Lorraine (juin-août) : Reillon, Veho puis bataille de la Somme (sept.-nov.) : Rancourt, bois de Saint-Pierre-Waast, Sailly-Saillisel

1917 Champagne (janv.) : l’Épine de Védegrange puis Aisne (fév.-mai) : secteur de Berry-au-Bac puis attaque de Berry-au-Bac (avril)

Verdun (juin-août) : bois des Fosses, Beaumont, bois de la Wavrille, les Éparges (sept.-oct) puis le bois le Prêtre (nov.-avril 17)

1918 bataille de Picardie (août) : Hangard, Bertaucourt, bois de Moreuil (08/08), Fresnoy-en-Chaussée

Lorraine (sept.) : secteur d’Armaucourt puis Vouziers (nov.)

17ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Rambervillers puis Baccarat (à partir d’avril 1914)

Il fait partie de la 25e brigade d’infanterie, 13e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 13e division d’infanterie d’août 1914 à oct. 1915, puis à la 77e division d’infanterie jusqu’en nov. 1917, puis à la 66e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

5 citations à l'ordre de l'armée, 2 à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Opérations des 1e et 2e armées : Clair-Bois (09/08), Badonviller, bois de Haies puis Lorraine : combat du Donon (mi-août), Saint-Léon, bois de la Haie-Renardy, Montigny (22/08), Vacqueville, Veney, Bertrichamp, La Chapelle, bois de la Chipotte

Bataille de la Marne (6–13 sept.) : Sommesous, Sompuis, Souain puis Perthes-lès-Hurlus (fin sept.)

Flandres : Armentières, faubourg de Lille, Lambersart, combats de la gare de Lille et des remparts (début oct.), Flers, Fives, Mons-en-Barœul puis Artois : Vermelles (08/10), Angres, Aix-Noulette, plateau de plateau de Lorette (jusque déc.)

1915 fosse Calonne, plateau de Lorette (janv.-mai) puis offensives de mai-juin et sept. en Artois : secteur du fond de Buval (10-13/05), cimetière de  Souchez (juin), Fosse Calonne, secteur de Souchez (sept-oct.) puis défense des crêtes de Vimy, cotes 119 et 140 (nov.-fév. 16)

1916 Bataille de Verdun : secteur entre les forts de Vaux et de Douaumont (mars-avril)

Meuse (mai-juil.) : Flirey, bois de Mortmare, bois du Jury puis bataille de la Somme : Barleux (sept.), Biaches, La Maisonnette (nov.)

1917

Le bataillon était mis à la disposition (janv.-mars) de l’artillerie d’assaut (les chars), pour élaborer les nouveaux principes de combat de l’infanterie en liaison avec les chars

Offensive de l'Aisne : est de Reims, Le Cornillet (17/04) puis attaque du Moulin de Laffaux (05/05)

Durant ces 2 attaques, le 17e BCP coopérèrent avec les chars, en leur « aménageant des passages» ; les pertes des chars atteignirent 80% ; celles du bataillon, 50%

Chemin des Dames : Épine de Chevregny (juin), ferme de la Royère

 

Il se produit une mutinerie massive aux 17e et 57e bataillons de chasseurs :

2 juin :

« Le bataillon DELMAS relève un bataillon du 153e RI dans le C.R. ( ?) la Creute. »

« Le 57e B.C.P. relève en 2ème ligne : 1 bataillon du 146e R.I. au château d’Ostel.

213 Chasseurs manquent au rassemblement du bataillon à 18 heures. »

3 juin :

« Le bataillon DENOYER relève en 2ème ligne un bataillon du 42e R.I.

111 hommes du bataillon SERGENT manquent au rassemblement du bataillon. » (…)

 

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 77e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

 

Alsace (août-nov.) : Schönholz, Villersexel (nov.) Le 17e bataillon de chasseurs passera de l’appellation « à Pied » à « Alpins » en nov. 1917

1918 Alsace (janv.-mars) : le Südel, l’Hartmannswillerkopf puis Somme (mai) : secteur de Hailles et de Morisel, cote 100, bois Sénécat, Moreuil

Aisne : ferme de Montécouvé (fin août), plateau du Mont des Singes, ferme Moisy (sept.) puis Somme (oct.) : Seboncourt, Petit-Verly, Oisy

18ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Longuyon

Il fait partie de la 87e brigade d’infanterie, 4e division d’infanterie, 2e corps d’armée

À la 4e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

2 citations à l’ordre de l’armée, fourragère verte, voir les citations

1914 Spincourt, Mangiennes (début août), opérations des 3e et 4e armées, Othe, combat de Bellefontaine (22/08), Stenay (25/08), Authe

Bataille de la Marne (sept.) : combats des passages de la Saulx, ferme Ajol, Tuilerie de Pargny-sur-Saulx, combat de Maurupt-le-Montois très nombreuses pertes

Nettencourt (12/09), la Neuville-au-Bois, Sainte-Menehould, Sommeilles, Binarville, Servon (mi-sept.)

Argonne (sept.-fév.1915) : forêt de la Gruerie : La Chalade, la Maison Forestière, la Fille-Morte, le Pavillon, Fontaine-aux-Charmes (oct.), le Four-de-Paris (oct.-nov.), Fontaine-Madame, ravin du Mortier, Saint-Hubert

1915 Champagne (mars) : Mesnil-lès-Hurlus, Le Calvaire, bois de l’Accent Circonflexe, tranchée Franco-Boche, l’Ouïe du Crocodile

Opérations d'avril en Woëvre : Ronvaux, Manheulles, Pintheville puis Trésauvaux, Rovaux (mai-juin), tranchée de Calonne (juin) puis les Éparges (juil.-sept.)     Bataille de Champagne (oct.-nov.) : secteur du Grill, bois des Éperviers  

1916 Woëvre (janv.-avril) : bois des Chevaliers puis bataille de Verdun : Douaumont (avril)

Oise (mai-juin) : région de Beauvais puis Chantilly (garde du Grand-Quartier-Général à Chantilly)

Bataille de la Somme : Proyart, secteur du Chancelier, bois Bulow (juil.-août) puis Berny-en-Santerre, tranchées des Hures (sept.-oct.), Proyard, Chuignes (oct.-nov.)

1917 Lorraine (janv.-mars) : Germiny, Thuilley, Ochey puis Aisne (avril) : Muscourt, Beaurieux, Craonnelle puis attaque de Sapigneul (mai)

Verdun : cote 304 (juil.), Saint-Mihiel (août), secteur d’Avocourt (sept.-fév.18)

Le 3 août, 400 chasseurs du 18e BCP abandonnent leur cantonnement : Ils devaient remonter en ligne la nuit suivante à la cote 304.

21 hommes passent en conseil de guerre (soit 5%) (Guy Pedroncini - Les mutineries de 1917- éditions PUF, p87)

1918 Verdun (mars) : bois des Fosses puis cote 344 (avril-mai)      Le Chemin des Dames (mai-juin) : sud-est de Soissons, plateau des Croutes, ferme de Launoy, Nampteuil-sous-Muret (29/05), bois des Bovettes, Crouttes

Offensive de la Marne (juil.-août) : Évry, ferme des Maréchaux, bois Rougis, Forêt de Ris, bois Meunière, Coulonges, bois d’Aiguizy, Arcis-le-Ponsart, ferme Longeville (04/08), Courville (06/08)

Champagne (sept.-oct.) : Manre, Pont-Naurelle puis Lorraine (oct.-nov.) : Lunéville

19ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Verdun

83e brigade d’infanterie, 42e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 42e division d’infanterie d’août 1914 à juin 1915, puis à la 127e division d’infanterie jusqu’en janv. 1917, puis à la 166e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Vers Charleroi : Charleroi, Longuyon puis bataille de la Marne (6–13 sept.) : Soizy-aux-Bois et Villeneuve-lès-Charleville (6 sept.), château de Mondement (9 sept.)

Bataille des Flandres : Nieuport, Dixmude, Steenstraate

1915 Opérations en Argonne (mai – nov.) : La Gruerie, Four-de-Paris puis bataille de Champagne : ferme de Navarin, Butte de Souain (sept.)

1916 Bataille de Verdun : Bois Fumin, bois la Laufée, batterie de Damloup, Souville (juin)

1917 Offensive du 16 avril, avance jusqu'au Chemin des Dames (mai)

1918 Picardie : Bois de Mongival, Thory, Grivesnes (mars-avril), attaque entre Somme et Oise (août), Saint-Quentin (sept.)

Suivre le parcours d’un officier du 19e Chasseurs grâce à son carnet de guerre publié sur mon site >>> ici <<<

20ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Baccarat

Il fait partie de la 25e brigade d’infanterie, 13e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 13e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Opérations des 1e et 2e armées : Badonviller, la Faïencerie, Le Donon, Celles, Neuville-les-Raon, La Chapelotte (août)

Marne (sept.) : ferme des Monts Marains, Sompuis puis Marne : Suippes, Souain : (fin sept), secteur de Lille (oct.)

Artois : attaque du plateau de Lorette, Lorette  (déc.)

1915 Offensive d'Artois : Souchez, Neuville-Saint-Vaast, Lorette (juin) puis opérations en Artois : bois en Hache, bois de Givenchy, le Quadrilatère (sept.)

1916 Bataille de Verdun : Eix, Douaumont (fév.), bois de la Caillette, Thiaumont (avril)

Champagne (avril-juil.) : butte de Tahure puis bataille de la Somme : Estrées, Ablaincourt, Génermont (juil.-août)

1917 Chemin Des Dames : Laffaux (avril) puis bataille de la Malmaison (oct.) puis Alsace (nov.-mars 18) : secteur de l’Hilsenfirst

1918 Marne (mai) : secteur de Fismes, bois de Trotte puis Champagne (juil.) : Mesnil-lès-Hurlus, Orfeuil, bois de l’Araignée, bois des Ronces, Aure    

Ardennes (nov.) : ferme Thorins, Hauteville, Wasigny, la Bouzardière

21ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Raon-l’Etape

Il fait partie de la 25e brigade d’infanterie, 13e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 13e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune, voir les citations

1914 Vosges : Badonviller, Le Donon, la Chipotte (août) puis Marne (sept.) : ferme des Monts Marains, mont Clavet, signal de l’Ormet, Sompuis

Artois (oct.) : Liévin, Fosse Calonne puis Artois : attaque de Lorette (déc.)

1915 Artois (janv.-mai) : secteur de Lorette puis attaque de la crête de : Lorette, chapelle de Notre-Dame-de-Lorette le bataillon perd les ¾ de son effectif

Puis attaque vers Souchez (juin) puis devant Souchez, plateau de Lorette (sept), même secteur jusque janv. 1916

1916 garde du Grand Quartier Général à Chantilly (fév.)

Bataille de Verdun : Eix, Douaumont, fort de Souville (fév.-mars) puis Champagne (avril-juil.) : Tahure

Bataille de la Somme (sept.-oct.) : Deniécourt, Génermont, sucrerie de Génermont, trouée de Belfort (hiver 16/17)

1917 Chemin Des Dames : Laffaux (avril) secteur de Laffaux (mai-sept.), puis bataille de la Malmaison, ravin du Grand-Vivier (oct.)

Alsace (nov.-mars 18) : Hilsenfirst, Hartmannswillerkopf

1918 Marne (mai) : secteur de Fismes, ferme de la Cense, Courlandon, le Petit-Ormont

Champagne (juil.) : ferme des Wacques puis en sept. : Perthes, Orfeuil

22ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Albertville

Il fait partie de la 56e brigade d’infanterie, 28e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 41e division d’infanterie de déc. 1914 à mai 1915, puis à la 66e division d’infanterie jusqu’en mars 1916, puis à la 46e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918.

Le 22e bataillon de chasseurs passera de l’appellation « alpins » à « à pied » en mars 1916

1914 Opérations d'Alsace (fin août)

1915 Opération au Linge (juin-oct) : enlèvement des sommets d'Alsace

1916 Bataille de la Somme (juil.-nov.) : Rancourt, Sailly-Saillisel (oct.), bois de Saint-Pierre-Waast

Vosges (déc.-janv.17) : secteur de Metzeral-Leimbach

1917 Aisne : Anthenay, Champlat (avril), Hermonville, Cormicy (mai), cote 108

Chemin des Dames (août-nov.) : entre le bois de Beaumarais et Craonnelle puis secteur de Champagne, plateau de Californie   Italie (nov.-déc.) : massif de l’Alto Piano, Monte Faedo

1918 Italie (janv.- avril) : Monte Fenera, Monte Tomba

Flandres (mai-juin) : étang de Dickebusch puis Champagne (juil.) : Mesnil-lès-Hurlus

Bataille de Montdidier (juil.-sept.) : Beuvraignes, Crapeaumesnil puis secteur du canal de Saint-Quentin (oct.) : Morcourt, ferme Tilloy, bois de Jupiter puis ferme Sanière, Petit Verly, Turpigny, Hannapes

en nov. : Oisy, bois de Boué, la Queue de Boué, la Folie, le Moulin Lointain, le Nouvion

23ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Grasse

Non embrigadé, à la disposition du général commandant la 2ème armée, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e division d’infanterie d’août 1914 à sept 1914, à la 47e division d’infanterie de janv. 1915 à nov. 1915, à la 66e division d’infanterie de nov.1915 à mars 1916, puis à la 46e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

3 citations à l’ordre de l’armée, 1 à la division, fourragère verte, voir les citations

1914 garde de la frontière italienne (août) puis Lorraine : Dieuze, moulin de Bidestroff, Gelucourt (19-20 août) pertes : 500 h

Ley, Crévic (21/08), Lunéville, Hériménil, Domptail, Haussonville, Neuvillers (23/08)

Lorraine : Xermaménil, Lamath (fin août), forêt de Vitrimont (sept.), Lunéville (12/09) forêt de Parroy (sept.-oct.)

Woëvre : (oct.-nov.) : Flirey, bois de Mort-Mare puis Belgique (nov.-déc.) : secteur d’Ypres puis Dixmude 80 hommes sont ensevelis sous l’effondrement de l’église bombardée de Lampernisse

Artois (déc.-janv.) : nord de Carency

1915 Vosges : Reichsackerkopf (mars) pertes : 610 h Metzeral (mai-juin), Le Braunkopf (juil.-août) puis Le Linge (sept.), secteur des Lacs, le Braunkopf (nov.), puis est de Metzeral (déc-janv.)

1916 Vosges (jusque juin) : secteur des Lacs puis bataille de la Somme : Maurepas, tranchées de Lipa et de la Pestilence (août), ferme de l’Hôpital, le Chemin Creux, Rancourt, bois de Saint Pierre Vaast (nov.)

Vosges (déc.-janv.17) : secteur de Metzeral-Leimbach

1917 Aisne : Anthenay, Champlat (avril), Hermonville, fort de Brimont, Cormicy (mai), cote 108

Chemin des Dames (août-nov.) : entre le bois de Beaumarais et Craonnelle puis secteur de Champagne, plateau de Californie

Italie (nov.-déc.) : massif de l’Alto Piano, Monte Faedo

1918 Italie (janv.- avril) : Monte Fenera, Monte Tomba

Flandres (mai-juin) : bois de Ridge Wood, étang de Dickebusch puis Champagne (juil.) : Mesnil-lès-Hurlus

bataille de Montdidier (juil.-sept.) : Beuvraignes, Crapeaumesnil, La Maison Rouge, Avricourt puis secteur du canal de Saint-Quentin (oct.) : Morcourt, tranchée des Hiboux, tranchée des Galériens, ferme Tilloy, bois de Jupiter, bois des Myrthes, ravin de Courcelles puis ferme Sanière, Petit Verly, Turpigny, ferme du bois de Tupigny, Hannapes

en nov. : Oisy, bois de Boué, la Queue de Boué, la Folie, le Moulin Lointain, le Nouvion

24ème bataillon alpin de chasseurs à pied

Casernement en 1914 : Villefranche

Non embrigadé, à la disposition du général commandant la 2ème armée, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1914, à la 47e division d’infanterie de janv. 1915 à mai 1916, puis à la 66e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

Le 24e bataillon de chasseurs passera de l’appellation « à pied » à « alpins » en déc. 1914. Originairement, il se dénommait « Bataillon alpin de Chasseurs à pieds »

4 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, 2 à la division, fourragère jaune, voir les citations

1914 Offensive en Lorraine : Dieuze, Bidestroff (mi-août) pertes : 600 h.

Bataille de Morhange : bois de Clairieu, Lamath puis Lorraine : Xermaménil, cote 304

Bois de Convonges (8/09), Bar-le-Duc (12/09), Vassincourt, Marat-la-Grande, Rembercourt-aux-Pots, Beauzée (14/09), Ippécourt, Vadelaincourt, Nixéville, Fromeréville, Germonville, bois Bourrus (15/09), bois de Cheppy, ferme de Neuves-Granges, Avocourt et bois de Malancourt pertes : 450 h.

Attaque du bois de Forges et du moulin de Raffécourt (oct.) pertes : 350 h.

Belgique : Ypres (nov.-janv.18)

1915 Vosges (janv.-mai) : Le Sudelkopf, Almattkopf, Sillacker puis cote 830, col de la Schlucht (mai), bois Noir (juin), Petit-Reichsacker (juil.) puis en sept.-déc. : Secteur de Sondernach et Metzeral

1916 Vosges (mars-juil.) : Le Südel puis bataille de la Somme : Le Forest, Chemin Creux et de la Cranière (sept.) 50 % du bataillon est hors de combat La Maisonnette, Rancourt (oct.)

Garde du Grand Quartier Général à Chantilly (oct.-nov.)

1917 Aisne : Beaumarais, sud de Corbeny, tranchée de la Plaine (avril), Craonne, tranchée de l’Observatoire, bataille de La Malmaison tranchées de la Carrière et de la Tempête, Le Panthéon (fin oct.) pertes : 460 h

1918 Somme : bois Sénécat (avril), plateau de Rouvrel, le Gros Hêtre (juil.), Castel, Morisel

sud-ouest de Laon (sept.) : tranchées de la Bécasse et ravin des Ribaudes, mont de Leuilly, ferme Touvent, Fontaine Saint-Rémy, l’Ermitage, tranchée de l’Éventail, ferme des Printons, secteur d’Antioche puis secteur de Guise (oct.) : Seboncourt, Oisy

25ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint-Mihiel

Il fait partie de la 80e brigade d’infanterie, 40e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 40e division d’infanterie d’août 1914 à juin 1915, puis à la 127e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, 3 citations à l’ordre du corps d’armée, 1 à la division, 1 à la brigade, fourragère jaune, voir les citations

Suivre le JMO du 25e BCP au début de la guerre

 

Voir l’historique complet de ce bataillon

 

Lire la lettre de guerre du chasseur René DAVID, concernant l'attaque des Éparges en mars-avril 1915

 

Suivre le parcours d’un autre chasseur du 25e BCP jour par jour grâce à son carnet de guerre publié sur mon site >>> ici <<<

26ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Pont-à-Mousson

Il fait partie de la 79e brigade d’infanterie, 40e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 40e division d’infanterie d’août 1914 à janv. 1915, puis à la 12e division d’infanterie jusqu’en juin 1915, puis à la 127e division d’infanterie jusqu’en juin 1917, puis à la 166e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Retraite des 3e et 4e armées : Joppécourt, Fillières  (fin août), Mercy-le-Haut (22 août), retraite et prélude à la  bataille de la Marne : Cierges-Montfaucon (sept.), Vaux Marie (8 au 14 sept)

Woëvre : La Croix-sur-Meuse (22-24 sept.)

1915 les Éparges : ravin de Sonvaux (juil.) puis bataille de Champagne : nord de Saint-Hilaire-Le-Grand (sept.)

1916 Bataille de Verdun : bois Fumin, bois la Laufée, batterie de Damloup, Souville (juin)

1917 Chemin des Dames : Mont Sapin, Soupir (avril-mai)

1918 Picardie : Bois de Montgival, Thory, Grivesnes (mars-avril) puis attaque entre Somme et Oise (août), Saint-Quentin (sept.)

27ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Menton

Non embrigadé, à la disposition du général commandant la 2ème armée, 29e division d’infanterie, 15e corps d’armée

À la 29e division d’infanterie d’août 1914 à sept. 1914, puis à la 66e division d’infanterie de janv. 1915 jusqu’en nov. 1918

6 citations à l’ordre de l’armée, 1 citation à l’ordre du corps d’armée, 2 à la division, fourragère rouge ; voir les citations

1914 Offensive en Lorraine : Dieuze (mi-août) puis bataille de Morhange : abords de Lunéville (fin août)

Victoires de Lorraine : Xermaménil (28/08), Lamath (29/08), forêt de Parroy, Croismare

Belgique (nov.-déc.) : Ypres, Boesinghe, Poperinghe, Langemarck puis Artois : Carency (fin déc.) pertes : 500 h.

1915 Vosges (janv.-mai) : Hartmannswillerkopf, cote 740, Hilsenfirst, Metzeral (mai-juin), Le Linge (août) puis en sept.-déc. : Sondernach et Metzeral

1916 Vosges (mars-juil.) : Le Südel puis bataille de la Somme : bois de Hem, crête de l’Observatoire (sept.), bois des Marrières, Bouchavesnes (oct.) puis en nov. : bois de Saint-Pierre-Waast

1917 Vosges (janv.) : Le Linge puis Aisne : Beaumarais, sud de Corbeny (avril), tranchée de Lützen, La Butte aux Pins, plateau de Californie (juin), ferme de la Royère (juil.), bataille de La Malmaison (fin oct.), Éperon de Pargny-Fillain

Alsace (déc.-mars 18) : Sicurany, Collardelle

1918 Somme : bois Sénécat (avril), plateau de Rouvrel, le Gros Hêtre (juil.), bois Billot, Castel (12 juil.), Morisel

Picardie : Moreuil (août)

sud-ouest de Laon (sept.) : tranchées de la Bécasse et Bélier, le Trou des Loups, Mont des Tombes, Courçon, tranchées de Lorient et de Léparge, Vauxaillon, bois Piquet puis en oct. : forêt d’Andigny, ferme Sanière, ferme Demi-Lieue, canal de la Sambre

Pour info, le bataillon partira combattre en Haute Silésie (en Pologne actuelle) en 1919

 

Lire sur mon site, le carnet de guerre de Jean NEGRONI, soldat dans ce bataillon

28ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Grenoble

Il fait partie de la 54e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 66e division d’infanterie d’oct. 1914 à nov. 1916

5 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du corps d’armée, une citation à l’ordre de la division, une au groupe des bataillons des Chasseurs, fourragère jaune ; voir les citations

1914 Opérations d'Alsace (août), Massevaux, Colmar, Ingersheim, Orbey, La Poutroye, La Capelle, les Hautes Huttes, le Lac Blanc

Vosges : col du Bonhomme, Tête du Violu, La tête de Faux (déc.) puis Vosges : Chapelle Saint-Antoine, Hartmannswillerkopf  (déc.)

1915 Vosges : Südel, Hartmannswillerkopf, Hilsenfirst, Metzeral, cote 1025 et 955, Metzeral, Sondernach, cote 664, Le Kioske

1916 Alsace (janv.-juil.) : l’Hirzsteim, Metzeral, ballon de Guebwiller puis Somme (août-nov.) : tranchée de Marrières, Bouchavesnes, bois de Saint-Pierre-Waast, Chantilly

1917 Alsace (début 17) : Thann, Rodern puis Le Chemin des Dames (avril-oct.) : bois de Beaumarais, plateau de Californie, Craonne

Tranchée de la Gargousse puis bataille de la Malmaison (fin oct.) puis Vosges : bois de Wattwiller, le Südel

1918 Picardie : Bois des Brouettes, ravin de l’Artillerie, le Gros Hêtre, Castel, bois en Z (juil.), Morisel

Picardie : Moreuil  (août) puis Aisne : (sept) : Montécouvé, ferme Moisy, Vauxaillon

Bataille de Guise : Le Petit-Verly, Oisy

29ème Bataillon de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Saint Mihiel

Il fait partie de la 80e brigade d’infanterie, 40e division d’infanterie, 6e corps d’armée

À la 40e division d’infanterie d’août 1914 à juin 1915, puis à la 127e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Retraite des 3e et 4e armées : Joppécourt, Fillières (fin août), Mercy-le-Haut (22 août)

Retraite et  prélude à la  bataille de la Marne : Cierges-Montfaucon (sept.), la Vaux-Marie (8 au 14 sept), Woëvre : La Croix sur Meuse (sept.)   

1915 Bataille de Champagne : nord de Saint Hilaire Le Grand (25- 30 sept.)

1916 Bataille de Verdun : bois Fumin, bois la Laufée, batterie de Damloup, Souville (juin)

1917 Chemin des Dames : Carrières de Soupir (avril), avance jusqu'au Chemin des Dames (mai)

1918 Vosges (début 18) puis Picardie (mars-avril) : Coullemelle, Esclainvillers, bois Allongé, bois de Mongival, bois Ferme, ravin d’Ainval

La Bataille de Picardie (août) : Grand-Rozoy (01/08), Braisne, Vic-sur-Aisne (20/08) Plateaux de Nouvron, de Bieuxy et de Juvigny (21-27 août)

Est de Soissons (sept.-oct.) : Auberge de l’Ange Gardien, Sancy

Attaques de la Hunding-Stellung : Verneuil-sur-Serre, combat du moulin de Verneuil et de la ferme de Chantrud, cote 91, fortin de Thor, ruisseau de Chantrud (oct.)

30ème Bataillon Alpin de Chasseurs à Pied

Casernement en 1914 : Grenoble

Il fait partie de la 54e brigade d’infanterie, 27e division d’infanterie, 14e corps d’armée

À la 66e division d’infanterie d’oct. 1914 à janv. 1915, puis à la 47e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

1914 Opérations d'Alsace (fin août), bois de Ménampré, bois Chenu puis Lorraine : Lesseux (sept.)

La tête de Voilu (déc.)

Vosges : Chapelle Saint-Antoine, Hartmannswillerkopf (déc.), Tête de Faux (noël)

1915 Opération au Linge  (juin-oct) : Reichsackerkopf, le Linge  Bataillon presque anéanti durant cette opération

1916 Bataille de la Somme : Sud de Maurepas, Bois de Hem, Bois du Ravin, Calvaire de Maurepas, Mont-Saint-Quentin

1917 secteur de Reims (mai) puis en août-oct. : Chemin des Dames : Craonne, plateau des Casemates

Il se produit une mutinerie massive au 70e bataillon de chasseurs, certains chasseurs du 30e y participèrent (ces 2 bataillons faisaient partie du même groupe de chasseurs, avec le 115e BCP)

2 juin :

« Dans la nuit du 2 au 3, une émeute éclate au 70e bataillon.

La 7e compagnie qui s’est mutinée essaye d’entrainer le reste du bataillon sans y parvenir. À 2 heures les émeutiers se dispersent d’eux-mêmes et rentrent se coucher dans leur cantonnement.

Au matin, on compte trois blessés dont 2 par balle. Près de 400 coups de feu ont été tirés par les émeutiers. »

« Le 12 juin à 3 heures, a lieu l’exécution du caporal DAUPHIN et du chasseur RENAULT condamnés à mort.

Le recours en grâce de LIEBERT est accepté et sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité. L’exécution se passe sans incident. »

 

Voir les écrits officiels retrouvés dans les archives militaires de la 47e division d’infanterie : voir >>> ici <<<

 

Embarquement pour l’Italie début nov.

 

1918 Italie (janv.-avril) puis Marne et Ourcq (juil.)

Somme : Tunnel du Tronquoy, Nord de Saint-Quentin puis bois des Taupes, Courjumelles, Guise

31ème bataillon de chasseurs à pied

Casernement en 1914 : St Dié, Corcieux

Il fait partie de la 86e brigade d’infanterie (« brigade bleue »), 43e division d’infanterie, 21e corps d’armée

À la 43e division d’infanterie d’août 1914 à nov. 1918

4 citations à l’ordre de l’armée, fourragère jaune ; voir les citations

Voir l’historique complet de ce bataillon

32ème bataillon de chasseurs alpins

Formation en 1915 : Chambéry

Créé le 28/02/1915 et constitué par les dépôts des 11e, 12e, 13e et 22e BACP, blessés de 1914.

À la 157e division d’infanterie d’avril 1915 à août 1916, puis à la 133e division d’infanterie jusqu’en nov. 1918

3 citations à l’ordre de l’armée, 2 citations à l’ordre du Corps d’armée, une citation à l’ordre de la division, fourragère verte, voir les citations

1915 Bataille de Champagne (sept.) : nord de la ferme des Wacques, tranchées des Tantes et des Homosexuels  Alsace (déc.) : Burnhaupt-le-Haut

1916 Alsace : Seppois (fév.), Pfannenstiehl, le Schonholz (avril-mai), Pont d’Aspach (juin-août), Larivière

Verdun : nez de Souville, ravin des Fontaines (sept.-oct.), Douaumont (oct.), Haudainville, tranchées de Halle et de Pola (nov.), tranchées de Ratisbone et de Galicie (déc.)

1917 Verdun (fév.-mars) : Hardaumont, Bezonvaux

Aisne (mai) : Cerny-en-Laonnois, Courteçon

Offensive des Flandres (juil.-déc.) : Merckem, Poesels, forêt d’Houthulst, ferme d’Épernon puis Nieuport, Saint-Georges, Paschendaele

1918 Flandres (janv.-mars), Somme (mars-avril) : Rouvrel, bois d’Hangest, Le Plessier, Rozainvillers, Moreuil

Flandres (avril) : attaque de Méteren, le Mont Noir puis secteur de Montdidier (juin) : Tricot

Le Tronquoy (août), prise de Beuvraignes, Roupy, Savy, Saint-Quentin (sept.), Givet (nov.)

 

 

Voir les bataillons de réserves

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : image002

 

Retour accueil                retour page précédente